20 janvier 2017:

Donald Trump est président des Etats-Unis

Maga

Excellent discours inaugural du nouveau président des Etats-Unis qui confirme son programme, ses promesses et s’engage a rendre le pouvoir au peuple après des décennies de confiscation par les élites de Washington.

 

Son discours integral (en anglais):

 

Chief Justice Roberts, President Carter, President Clinton, President Bush, President Obama, fellow Americans, and people of the world: thank you.

We, the citizens of America, are now joined in a great national effort to rebuild our country and to restore its promise for all of our people.

Together, we will determine the course of America and the world for years to come.

We will face challenges. We will confront hardships. But we will get the job done.

Every four years, we gather on these steps to carry out the orderly and peaceful transfer of power, and we are grateful to President Obama and First Lady Michelle Obama for their gracious aid throughout this transition. They have been magnificent.

Today’s ceremony, however, has very special meaning. Because today we are not merely transferring power from one Administration to another, or from one party to another – but we are transferring power from Washington, D.C. and giving it back to you, the American People.

For too long, a small group in our nation’s Capital has reaped the rewards of government while the people have borne the cost.

Washington flourished – but the people did not share in its wealth.

Politicians prospered – but the jobs left, and the factories closed.

The establishment protected itself, but not the citizens of our country.

Their victories have not been your victories; their triumphs have not been your triumphs; and while they celebrated in our nation’s Capital, there was little to celebrate for struggling families all across our land.

That all changes – starting right here, and right now, because this moment is your moment: it belongs to you.

It belongs to everyone gathered here today and everyone watching all across America.

This is your day. This is your celebration.

And this, the United States of America, is your country.

What truly matters is not which party controls our government, but whether our government is controlled by the people.

January 20th 2017, will be remembered as the day the people became the rulers of this nation again.

The forgotten men and women of our country will be forgotten no longer.

Everyone is listening to you now.

You came by the tens of millions to become part of a historic movement the likes of which the world has never seen before.

At the center of this movement is a crucial conviction: that a nation exists to serve its citizens.

Americans want great schools for their children, safe neighborhoods for their families, and good jobs for themselves.

These are the just and reasonable demands of a righteous public.

But for too many of our citizens, a different reality exists: Mothers and children trapped in poverty in our inner cities; rusted-out factories scattered like tombstones across the landscape of our nation; an education system, flush with cash, but which leaves our young and beautiful students deprived of knowledge; and the crime and gangs and drugs that have stolen too many lives and robbed our country of so much unrealized potential.

This American carnage stops right here and stops right now.

We are one nation – and their pain is our pain.  Their dreams are our dreams; and their success will be our success.  We share one heart, one home, and one glorious destiny.

The oath of office I take today is an oath of allegiance to all Americans.

For many decades, we’ve enriched foreign industry at the expense of American industry;

Subsidized the armies of other countries while allowing for the very sad depletion of our military;

 

We've defended other nation’s borders while refusing to defend our own;

And spent trillions of dollars overseas while America's infrastructure has fallen into disrepair and decay.

We’ve made other countries rich while the wealth, strength, and confidence of our country has disappeared over the horizon.

One by one, the factories shuttered and left our shores, with not even a thought about the millions upon millions of American workers left behind.

The wealth of our middle class has been ripped from their homes and then redistributed across the entire world.

But that is the past. And now we are looking only to the future.

We assembled here today are issuing a new decree to be heard in every city, in every foreign capital, and in every hall of power.

From this day forward, a new vision will govern our land.

From this moment on, it’s going to be America First.

Every decision on trade, on taxes, on immigration, on foreign affairs, will be made to benefit American workers and American families.

We must protect our borders from the ravages of other countries making our products, stealing our companies, and destroying our jobs.  Protection will lead to great prosperity and strength.

I will fight for you with every breath in my body – and I will never, ever let you down.

America will start winning again, winning like never before.

We will bring back our jobs. We will bring back our borders.  We will bring back our wealth.  And we will bring back our dreams.

We will build new roads, and highways, and bridges, and airports, and tunnels, and railways all across our wonderful nation.

We will get our people off of welfare and back to work – rebuilding our country with American hands and American labor.

We will follow two simple rules: Buy American and Hire American.

We will seek friendship and goodwill with the nations of the world – but we do so with the understanding that it is the right of all nations to put their own interests first.

We do not seek to impose our way of life on anyone, but rather to let it shine as an example for everyone to follow.

We will reinforce old alliances and form new ones – and unite the civilized world against Radical Islamic Terrorism, which we will eradicate completely from the face of the Earth.

At the bedrock of our politics will be a total allegiance to the United States of America, and through our loyalty to our country, we will rediscover our loyalty to each other.

When you open your heart to patriotism, there is no room for prejudice.

The Bible tells us, “how good and pleasant it is when God’s people live together in unity.”

We must speak our minds openly, debate our disagreements honestly, but always pursue solidarity.

When America is united, America is totally unstoppable.

There should be no fear – we are protected, and we will always be protected.

We will be protected by the great men and women of our military and law enforcement and, most importantly, we are protected by God.

Finally, we must think big and dream even bigger.

In America, we understand that a nation is only living as long as it is striving.

We will no longer accept politicians who are all talk and no action – constantly complaining but never doing anything about it.

The time for empty talk is over.

Now arrives the hour of action.

Do not let anyone tell you it cannot be done.  No challenge can match the heart and fight and spirit of America.

We will not fail. Our country will thrive and prosper again.

We stand at the birth of a new millennium, ready to unlock the mysteries of space, to free the Earth from the miseries of disease, and to harness the energies, industries and technologies of tomorrow.

A new national pride will stir our souls, lift our sights, and heal our divisions.

It is time to remember that old wisdom our soldiers will never forget: that whether we are black or brown or white, we all bleed the same red blood of patriots, we all enjoy the same glorious freedoms, and we all salute the same great American Flag.

And whether a child is born in the urban sprawl of Detroit or the windswept plains of Nebraska, they look up at the same night sky, they fill their heart with the same dreams, and they are infused with the breath of life by the same almighty Creator.

So to all Americans, in every city near and far, small and large, from mountain to mountain, and from ocean to ocean, hear these words:

You will never be ignored again.

Your voice, your hopes, and your dreams, will define our American destiny. And your courage and goodness and love will forever guide us along the way.

Together, We Will Make America Strong Again.

We Will Make America Wealthy Again.

We Will Make America Proud Again.

We Will Make America Safe Again.

And, Yes, Together, We Will Make America Great Again. Thank you, God Bless You, And God Bless America.

19.12.2016

C'est officiel: Donald Trump devient le 45eme président des Etats-Unis

Le collège électoral a confirmé la victoire de Donald Trump par 304 voix (un minunimum de 270 est requis).

Donald trump the passion of the christ

Alors que le président sortant s’enfonce dans la médiocrité, le mensonge et l’aigreur, les électeurs confirment le choix du peuple. L'espoir renait a L'ouest.

L’actualité de ce jour (Berlin et Ankara) prouve une fois de plus que  Donald Trump arrive au moment opportun pour changer radicalement la politique américaine et enfin commencer a enfin tacler le problème à la racine.

La dictatrice néo-bolchévique  Merkel va bientôt se sentir très seule en Occident….

 

Update 07.12.2016

Ali Juppé: éliminé. Personne ne regrettera ce pantin.

Mise en place de la roue de secours de l’establishment pour empêcher les français d’élire Marine Lepen : le vieux routard de la politique française, François (encore un) Fillon, qui malgré quelques propos fermes pour prednre quelques voix au FN, est  un ultra libéral financé par des banques internationales,  pro-UE, qui inaugurait des mosquées géantes (Argenteuil) quand il était premier ministre sous Sarkozy, qui n'a jamais rien fait pour ralentir ou arreter l'immigration legale et clandestine,  et qui, malgré ses fondements Chretiens,conservateurs 'pseudo Gaullistes', ne fera rien pour sortir la France de la dictature de l'UE. Bien mieux que le collabo Ali Juppé, mais loin de représenter la solution pour le pays en guerre (civile), en ruines et en chute libre qu’est la France.  

Election présidentielles en Autriche: Soit le scrutin était truqué, soit les autrichiens sont de grands naïfs ou des lâches (ça nous rappelle les régionales de 2015 et le peuple de veaux qui vote ou ses maitres lui disent de voter). Le président, en l'occurence un extremiste de gauche reconverti en vert, n'a que peu de pouvoirs, fort heureusement.

Referendum en Italie: Clairvoyance et courage des italiens (en comparaison avec la complaisance autrichienne) Victoire écrasante du NON. 60% contre 40% avec un record de participation.  Défaite humiliante et sans appel de Renzi, de l’UERSS, des globalistes et de l’oligarchie.

Démission de Renzi. Les oligarques vont essayer de placer un de leurs pions à sa place mais les élections doivent avoir lieu. Les tliens ne sont pas les grecs.

USA: Clinton, Soros, les sans cervelles marxistes et les globalistes essaient de voler la présidence de Donald Trump en utilisant l’idiote utile Jill Stein (vieille hippie bolchévique déguisée en vert) pour recompter les votes dans certains etats.

Le but n’est pas de prouver qu’il y a eu fraude ou que Clinton a engrangé plus de votes, car ce n’est pas le cas, le but est de faire trainer le recomptage afin que celui-ci ne soit pas fini le 13 décembre (6 jours avant le vote des grands électeurs)  et ainsi créer une « crise constitutionnelle » qui pourrait laisser la décision finale a la cour suprême contrôlée par les « démocrates » et/ou pousser les grands électeurs à trahir leurs mandats et élire Clinton malgré le choix des électeurs (ce serait sans précédent depuis que les USA existent).

Rappelons que plus de 3 millions de clandestins (non citoyens américains) ont pu voter lors de ces élections. En effet dans de nombreux états, seul un permis de conduire est exigé en tant que pièce d’identité,  un permis est très facile à imiter. On estime à plus de 3 millions le nombre de votes clandestins pour Clinton. Donc contrairement à ce que les medias aux ordres laissent entendre, elle n’a pas non plus gagne le « vote populaire ».

Si Clinton et les globalistes volent la victoire du peuple et annulent le choix démocratique, le pays pourra sombrer dans la guerre civile. Il n’est ni souhaitable ni réaliste de croire que les 60 + millions d’électeurs de Donald Trump, dont certains sont des patriotes armés jusqu’aux dents, que l’armée et les différents services de sécurité majoritairement pro Trump laissent les globalistes réaliser leur coup d’état.

Même chose en Europe ou les pantins globalistes essaient de faire dérailler le Brexit et vont essayer de refaire en Italie ce qu’ils ont fait en Grèce.

Nous pensons personnellement, que nous sommes arrivés a un tel degré de totalitarisme que la solution sera aussi militaire que politique pour anéantir durablement l’oligarchie globaliste et leurs complices islamistes.  

Pendant ce temps Donald Trump compose son cabinet et se prépare à  mettre en place un programme éclair pour ses 100 premiers jours. La lutte sera âpre, les combats acharnés contre ceux qui veulent lui prendre sa place, ceux qui rêvent de le faire disparaitre, ou echouer, les medias corrompus qui s’acharnent contre lui et les républicains qui le trahiront et qui s’opposeront à son programme.

Il ne peut pas, il ne doit pas,  décevoir les attentes de son peuple et celles de centaines de millions dans le monde à qui il a redonné espoir.

God Bless comme on dit…

***

10.11.2016 - La boucle est bouclée

 

Elections

(Source zerohedge.com)

La lutte des peuples pour regagner leur Independence continue avec des rendez-vous majeurs en Europe:

  • Le vote pour la présidentielle en Autriche en décembre.
  • Le referendum constitutionnel en Italie le 4 décembre.
  • Geert Wilders, dont le discours est consultable ici, veut libérer les Pays-Bas, il en aura l’occasion lors des élections de Mars 2017.
  • Cela fait presque 5 ans que la France attend de se débarrasser de l’enclume, du traitre, de l’avorton, du moins que rien Hollande. Une victoire à la Trump serait la plus belle gifle que le peuple français pourrait mettre à ses ‘élites » corrompues.  
  • La dictature de Merkel prendra fin en septembre. La folle de Berlin a complètement perdu le sens des réalités et ne touche plus terre. Comme nous le voyons dans cet article, elle reprend les argument débiles de la perdante Clinton sur une supposée intervention de la Russie dans les élections a venir…On a vu comment ce genre de fantaisies a servi Hillary la pourrie qui aurait mieux fait de se préoccuper de ses emails plutôt que d’accuser Poutine.  
  • La république tchèque vote en octobre.

Bref, des occasions qui ne se répéteront pas de si tôt, pour les peuples de faire comme aux USA, de reprendre leur destin en main et de dégager les "élites" dynastiques qui ont détruit nos sociétés et comptent les achever si nous les laissons faire.

***

Le peuple américain reprend son destin en main !

We the people

09.11.2016 - EDITORIAL

Le peuple américain vient de prouver qu’il est possible de vaincre les oligarques, Wall Street, les multinationales, la finance internationale, et les medias sous contrôle.

Les électeurs américains ont prouvé leur attachement à la démocratie, celle du peuple, pour le peuple, par le peuple. Donald Trump représente cet espoir, il ne devra pas les décevoir.

Non, les peuples ne veulent pas être remplacés, ils ne veulent pas de la mondialisation, ils ne veulent pas devenir des esclaves dans leur propre pays, ils ne veulent pas plus d’immigration, ils ne veulent pas de l’islamisation de leur pays financée par les dictateurs du Golfe et organisée par les corrompus comme Clinton-Obama-Merkel-Hollande. Ils ne veulent pas des guerres pour le pétrole, des changements de régimes comme en Ukraine, en Syrie, en Lybie. Ils ne veulent pas de conflit avec des pays culturellement proches comme  la Russie.

Ils veulent élever leurs enfants dans un monde sur, leur donner un avenir, vivre une vie décente, avoir un travail qui soit payé raisonnablement et pouvoir s’exprimer librement sans être mis sous surveillance ou être mis à l’index par les tyrans du "politiquement correct".

Ils ne veulent pas du monde sans frontières, sans racines, sans culture, sans futur, et sans âme que les élites mondialistes, dans leurs tours d’ivoire, essaient d’imposer afin de transformer la planète en un gigantesque supermarché ou des consommateurs abrutis seraient  les serfs modernes de corporations géantes et de dirigeants non élus intouchables.

Donald Trump a une énorme tache devant lui. Il va falloir mettre en œuvre les promesses de sa campagne. Mais ce ne sera pas facile, car les oligarques et leurs soutiens qui viennent de perdre cette élection, bien que dénoncés et identifiés, n’ont pas perdu leur pouvoir de nuire.

Cette bataille est gagnée, mais le combat continue. Les prochaines campagnes se dérouleront en Europe avec des élections en France, en Allemagne  et aux Pays-Bas en 2017.

Si les américains ont pu le faire, les français n’ont aucune excuse, lors de la présidentielle, pour ne pas chasser les criminels qui les trahissent depuis presque 50 ans. Aucune excuse !

L’establishment, les oligarques, et leurs médias peuvent être battus. Encore faut-il avoir, comme le peuple américain, la lucidité, le courage et la volonté de le faire !

Merci à Donald Trump et merci au peuple américain, pour la première fois depuis très longtemps,  de guider le monde sur le chemin de la liberté !

Liberty

Trump s geographic landslide

Carte results

Donald Trump,  une bonne nouvelle pour l'Europe

Effectivement, loin de la propagande des medias « dominants » aux ordres de l’oligarchie globaliste qui veut  la mort de la civilisation la plus brillante de l’histoire humaine, Donald Trump représente l’espoir des peuples libres, des êtres humains décents qui veulent continuer à vivre dans des pays démocratiques et souverains, et léguer à leurs enfants la fierté de leurs origines et les œuvres de leurs ancêtres.   

Comme le Brexit a annoncé le début de la fin  pour le régime totalitaire des commissaires de Bruxelles et leurs soutiens ultra-minoritaires dans toute l’Europe, la victoire de Donald Trump sera le signal nécessaire aux européens  pour qu’ils se débarrassent enfin de leurs tyrans modernes.