Pendant ce Temps en Europe

20 janvier 2017:

Donald Trump est président des Etats-Unis

N'en déplaise aux marionnettes globalistes (merkel, juncker, hollande) et leurs donneurs d'ordres (soros, etc..), Donald Trump persiste et signe pour le plus grand bonheur des peuples d’Amérique, du monde et de la démocratie, la vraie, celle du peuple, par le peuple, pour le peuple

Ce que les oligarques de Davos, les politiciens véreux de l’UE et d’ailleurs, et les medias aux ordres appellent « populisme » avec une moue de mépris est ce qui est depuis toujours connu sous le nom de démocratie.

Indépendance, souveraineté, démocratie, liberté d’expression, sont les concepts que les élites mondialistes méprisent et craignent le plus, et  qu’ils veulent a tout prix contrôler et éliminer.

Ils ne peuvent pas contrôler le peuple quand il est uni, ou ne peuvent pas contrôler des leaders comme Donald Trump, alors ils sont frustrés, haineux et révèlent la véritable nature totalitaire de leurs projets hideux.

Aujourd'hui ils perdent.

Maga

Brillant discours inaugural du nouveau président des Etats-Unis qui confirme son programme, ses promesses et s’engage a rendre le pouvoir au peuple après des décennies de confiscation par les élites de Washington.

 

Son discours integral (en anglais):

 

Chief Justice Roberts, President Carter, President Clinton, President Bush, President Obama, fellow Americans, and people of the world: thank you.

We, the citizens of America, are now joined in a great national effort to rebuild our country and to restore its promise for all of our people.

Together, we will determine the course of America and the world for years to come.

We will face challenges. We will confront hardships. But we will get the job done.

Every four years, we gather on these steps to carry out the orderly and peaceful transfer of power, and we are grateful to President Obama and First Lady Michelle Obama for their gracious aid throughout this transition. They have been magnificent.

Today’s ceremony, however, has very special meaning. Because today we are not merely transferring power from one Administration to another, or from one party to another – but we are transferring power from Washington, D.C. and giving it back to you, the American People.

For too long, a small group in our nation’s Capital has reaped the rewards of government while the people have borne the cost.

Washington flourished – but the people did not share in its wealth.

Politicians prospered – but the jobs left, and the factories closed.

The establishment protected itself, but not the citizens of our country.

Their victories have not been your victories; their triumphs have not been your triumphs; and while they celebrated in our nation’s Capital, there was little to celebrate for struggling families all across our land.

That all changes – starting right here, and right now, because this moment is your moment: it belongs to you.

It belongs to everyone gathered here today and everyone watching all across America.

This is your day. This is your celebration.

And this, the United States of America, is your country.

What truly matters is not which party controls our government, but whether our government is controlled by the people.

January 20th 2017, will be remembered as the day the people became the rulers of this nation again.

The forgotten men and women of our country will be forgotten no longer.

Everyone is listening to you now.

You came by the tens of millions to become part of a historic movement the likes of which the world has never seen before.

At the center of this movement is a crucial conviction: that a nation exists to serve its citizens.

Americans want great schools for their children, safe neighborhoods for their families, and good jobs for themselves.

These are the just and reasonable demands of a righteous public.

But for too many of our citizens, a different reality exists: Mothers and children trapped in poverty in our inner cities; rusted-out factories scattered like tombstones across the landscape of our nation; an education system, flush with cash, but which leaves our young and beautiful students deprived of knowledge; and the crime and gangs and drugs that have stolen too many lives and robbed our country of so much unrealized potential.

This American carnage stops right here and stops right now.

We are one nation – and their pain is our pain.  Their dreams are our dreams; and their success will be our success.  We share one heart, one home, and one glorious destiny.

The oath of office I take today is an oath of allegiance to all Americans.

For many decades, we’ve enriched foreign industry at the expense of American industry;

Subsidized the armies of other countries while allowing for the very sad depletion of our military;

 

We've defended other nation’s borders while refusing to defend our own;

And spent trillions of dollars overseas while America's infrastructure has fallen into disrepair and decay.

We’ve made other countries rich while the wealth, strength, and confidence of our country has disappeared over the horizon.

One by one, the factories shuttered and left our shores, with not even a thought about the millions upon millions of American workers left behind.

The wealth of our middle class has been ripped from their homes and then redistributed across the entire world.

But that is the past. And now we are looking only to the future.

We assembled here today are issuing a new decree to be heard in every city, in every foreign capital, and in every hall of power.

From this day forward, a new vision will govern our land.

From this moment on, it’s going to be America First.

Every decision on trade, on taxes, on immigration, on foreign affairs, will be made to benefit American workers and American families.

We must protect our borders from the ravages of other countries making our products, stealing our companies, and destroying our jobs.  Protection will lead to great prosperity and strength.

I will fight for you with every breath in my body – and I will never, ever let you down.

America will start winning again, winning like never before.

We will bring back our jobs. We will bring back our borders.  We will bring back our wealth.  And we will bring back our dreams.

We will build new roads, and highways, and bridges, and airports, and tunnels, and railways all across our wonderful nation.

We will get our people off of welfare and back to work – rebuilding our country with American hands and American labor.

We will follow two simple rules: Buy American and Hire American.

We will seek friendship and goodwill with the nations of the world – but we do so with the understanding that it is the right of all nations to put their own interests first.

We do not seek to impose our way of life on anyone, but rather to let it shine as an example for everyone to follow.

We will reinforce old alliances and form new ones – and unite the civilized world against Radical Islamic Terrorism, which we will eradicate completely from the face of the Earth.

At the bedrock of our politics will be a total allegiance to the United States of America, and through our loyalty to our country, we will rediscover our loyalty to each other.

When you open your heart to patriotism, there is no room for prejudice.

The Bible tells us, “how good and pleasant it is when God’s people live together in unity.”

We must speak our minds openly, debate our disagreements honestly, but always pursue solidarity.

When America is united, America is totally unstoppable.

There should be no fear – we are protected, and we will always be protected.

We will be protected by the great men and women of our military and law enforcement and, most importantly, we are protected by God.

Finally, we must think big and dream even bigger.

In America, we understand that a nation is only living as long as it is striving.

We will no longer accept politicians who are all talk and no action – constantly complaining but never doing anything about it.

The time for empty talk is over.

Now arrives the hour of action.

Do not let anyone tell you it cannot be done.  No challenge can match the heart and fight and spirit of America.

We will not fail. Our country will thrive and prosper again.

We stand at the birth of a new millennium, ready to unlock the mysteries of space, to free the Earth from the miseries of disease, and to harness the energies, industries and technologies of tomorrow.

A new national pride will stir our souls, lift our sights, and heal our divisions.

It is time to remember that old wisdom our soldiers will never forget: that whether we are black or brown or white, we all bleed the same red blood of patriots, we all enjoy the same glorious freedoms, and we all salute the same great American Flag.

And whether a child is born in the urban sprawl of Detroit or the windswept plains of Nebraska, they look up at the same night sky, they fill their heart with the same dreams, and they are infused with the breath of life by the same almighty Creator.

So to all Americans, in every city near and far, small and large, from mountain to mountain, and from ocean to ocean, hear these words:

You will never be ignored again.

Your voice, your hopes, and your dreams, will define our American destiny. And your courage and goodness and love will forever guide us along the way.

Together, We Will Make America Strong Again.

We Will Make America Wealthy Again.

We Will Make America Proud Again.

We Will Make America Safe Again.

And, Yes, Together, We Will Make America Great Again. Thank you, God Bless You, And God Bless America.

La victoire de la démocratie et du peuple contre les élites mondialistes corrompues

La boucle est bouclée

Sur une note d'espoir avec Geert Wilders

Le plan de Geert Wilders pour la libération des Pays-Bas

https://www.gatestoneinstitute.org/9291/geert-wilders-liberation

***

Note d'humour (noir et prussien) avec la chanceliere à vie Merkel:

Maintenant Merkel répète comme un perroquet les fausses accusations de Clinton, à propos de la Russie qui serait prête à pirater les élections allemandes

Reflet de son insécurité ? Ou de la folie incurable d'une psychopathe grave?

https://www.rt.com/news/365897-merkel-elections-russian-hackers/

Merkel la pute d obama

Merkel most despised woman in the world

***

Le peuple américain reprend son destin en main !

We the people

...et dit merde aux oligarques !

09.11.2016 - EDITORIAL

Le peuple américain vient de prouver qu’il est possible de vaincre les oligarques, Wall Street, les multinationales, la finance internationale, et les medias sous contrôle.

Les électeurs américains ont prouvé leur attachement à la démocratie, celle du peuple, pour le peuple, par le peuple. Donald Trump représente cet espoir, il ne devra pas les décevoir.

Non, les peuples ne veulent pas être remplacés, ils ne veulent pas de la mondialisation, ils ne veulent pas devenir des esclaves dans leur propre pays, ils ne veulent pas plus d’immigration, ils ne veulent pas de l’islamisation de leur pays financée par les dictateurs du Golfe et organisée par les corrompus comme Clinton-Obama-Merkel-Hollande. Ils ne veulent pas des guerres pour le pétrole, des changements de régimes comme en Ukraine, en Syrie, en Lybie. Ils ne veulent pas de conflit avec des pays culturellement proches comme  la Russie.

Ils veulent élever leurs enfants dans un monde sur, leur donner un avenir, vivre une vie décente, avoir un travail qui soit payé raisonnablement et pouvoir s’exprimer librement sans être mis sous surveillance ou être mis à l’index par les tyrans du "politiquement correct".

Ils ne veulent pas du monde sans frontières, sans racines, sans culture, sans futur, et sans âme que les élites mondialistes, dans leurs tours d’ivoire, essaient d’imposer afin de transformer la planète en un gigantesque supermarché ou des consommateurs abrutis seraient  les serfs modernes de corporations géantes et de dirigeants non élus intouchables.

Donald Trump a une énorme tache devant lui. Il va falloir mettre en œuvre les promesses de sa campagne. Mais ce ne sera pas facile, car les oligarques et leurs soutiens qui viennent de perdre cette élection, bien que dénoncés et identifiés, n’ont pas perdu leur pouvoir de nuire.

Cette bataille est gagnée, mais le combat continue. Les prochaines campagnes se dérouleront en Europe avec des élections en France, en Allemagne  et aux Pays-Bas en 2017.

Si les américains ont pu le faire, les français n’ont aucune excuse, lors de la présidentielle, pour ne pas chasser les criminels qui les trahissent depuis presque 50 ans. Aucune excuse !

L’establishment, les oligarques, et leurs médias peuvent être battus. Encore faut-il avoir, comme le peuple américain, la lucidité, le courage et la volonté de le faire !

Merci à Donald Trump et merci au peuple américain, pour la première fois depuis très longtemps,  de guider le monde sur le chemin de la liberté !

Liberty

***

Aprés avoir osé dire que (Monsieur) Donald Trump le « dégoutait », que va faire la lopette qui squatte  l’Elysée depuis 4 ans ?

http://www.france24.com/fr/20160803-exces-trump-soldat-musulman-degoute-hollande-france-presidentielle-americaine

Lopette

Il va lui lécher le cul comme il le faisait pour son prédécesseur Obama…

Bientôt ton tour Hollande

***

D’une Jacquerie l’autre: La révolte des « paysans » contre l’establishment mondialiste

http://www.zerohedge.com/news/2016-11-09/peasant-revolt-trumps-globalist-establishment

Bientôt votre tour Hollande, Merkel, Juncker, etc...

Le futur

***

Presse de France:

Les autres (les vrais) perdants de l'élection américaine sont Hollande, Libération, France 2, le PS, Télérama, Le Monde, les écolos, les Inrocks etc…

Merkel, Juncker, Tsipras, Sutherland, Juncker, les partisans du TTIP et du TPP, les islamistes, l'EU, les fascistes d'extrême gauche, Jupette et son ami islamiste Obrou,la merde de Paris, Hidalgo, daech, les saoudiens, qataris et leurs alliés, la Huma Abedin « française », Belkacem, Zapateros, le « pape » « François », Jorge Mario Bergoglio, le « gouvernement » suédois, etc.. La liste est trop longue…

http://www.atlantico.fr/decryptage/autres-vrais-perdants-election-americaine-sont-hollande-liberation-france-2-ps-telerama-monde-ecolos-inrocks-etc-benoit-rayski-2875465.html

La veille du scrutin, alors qu'il croyait encore en la victoire d'Hillary Clinton, François Hollande a eu cette phrase invraisemblable : "Je crois aux valeurs du peuple américain". Mais quelle arrogance !

Pendant des mois, ils nous ont répété en boucle : "Non, ça ne peut pas arriver !". Ah non, il n'était pas possible qu'un "candidat raciste, islamophobe et xénophobe" (l'éditorial de Libération aujourd'hui) devienne le 45ème président des États-Unis ! Ah non, il était exclu que la Terre s'arrête de tourner autour du Soleil et que le vil plomb se transforme en or !

Et autour de Trump, ligoté par eux à un poteau d'infamies, ils ont entamé une inlassable danse du scalp, obsessionnelle comme celles des derviches tourneurs…

Tous, à commencer par le premier d'entre eux (j'ai bien du mal à dire "le premier d'entre nous") : François Hollande. La veille du scrutin, alors qu'il croyait encore en la victoire d'Hillary Clinton, il a eu cette phrase invraisemblable : "Je crois aux valeurs du peuple américain". Mais quelle arrogance ! Quelle suffisance ! Quelle condescendance ! Un capitaine de pédalo se permettant de parler de façon hautaine et méprisante au plus gros paquebot du monde croisé sur sa route.

Tous les autres ont été au diapason. L'orgie anti-Trump s'est vite transformée en un lynchage des plus haineux. Les télés, France 2, BFM TV, rivalisaient dans la recherche d'images et de sons qui authentifieraient l'idée que le milliardaire américain était un malade sexuel doublé d'un homophobe. De Libération aux Inrocks en passant par Le Monde et Télérama, ce n'était qu'un cri : jamais l'Amérique de Lincoln et d'Obama ne se livrera un populiste fascisant ! Ces journaux avaient simplement oublié que cette Amérique avait été aussi celle de Bush.

Sur les radios, France Inter, France Info et France Culture, on ne parlait plus : on éructait et on vomissait. Trump avait osé dire un peu crûment ce qu'il pensait de l'immigration mexicaine ? Honte à lui ! Trump avait dit deux ou trois choses concernant les Noirs et la délinquance ? Honte au raciste ! Trump s'était permis d'établir un rapport entre le terrorisme et les musulmans ? Au pilori, l'ignoble islamophobe !

C'est ainsi qu'une partie de la France, celle proclamée "pensante", s'est shootée, passant allègrement du shit à la coke. Déchirée, défoncée, elle a fini par croire aux imbécilités qu'elle débitait. Elle s'est laissé aveugler par des sondages qu'elle triturait et malaxait afin qu'ils annoncent la défaite tant souhaitée du monstre. Et pour rendre plus plausible son fantasme amoureux d'une victoire d'Hillary Clinton, elle s'est fabriquée un Trump tellement hideux qu'il devenait impossible que l'Amérique vote pour lui. Qui n'a pas vu à la une des gentils médias le titre "Very Bad Trump" ne saura jamais jusqu'à où a pu aller cette hystérie collective.

Suite sur http://www.atlantico.fr/decryptage/autres-vrais-perdants-election-americaine-sont-hollande-liberation-france-2-ps-telerama-monde-ecolos-inrocks-etc-benoit-rayski-2875465.html

***

Victoire de Trump l'Europe désormais seule face à ses démons

Article de Serge Federbusch sur Atlantico

Les démocrates américains et avec eux tous les bobos planétaires ont fait une erreur stratégique majeure. Le communautarisme est devenu la pierre angulaire de leur système de pensée. Cette approche fragmentée de la souveraineté s’est retournée contre eux.

http://www.atlantico.fr/rdv/chroniques-pot-aux-roses/victoire-trump-europe-desormais-seule-face-demons-chroniques-pot-aux-roses-serge-federbusch-2874592.html

1 - Oligarxit

Les esprits vont s’échauffer et les commentaires s’enflammer mais tentons néanmoins de prendre un peu de recul face au séisme Trump.

Le vote en faveur du Brexit n’était pas que le vol d’une hirondelle, il annonçait un nouveau printemps des peuples. En Grande-Bretagne, le système judiciaire et les pouvoirs médiatiques se sont mis en branle pour enliser le processus de sortie de l’Union européenne.

Ils n’y parviendront pas, et ce d’autant moins qu’avec la victoire de Trump le vent tourne dans les pays occidentaux.

Les démocrates américains et avec eux tous les bobos planétaires ont fait une erreur stratégique majeure. Le communautarisme est devenu la pierre angulaire de leur système de pensée, qu’il prenne la forme des lois en faveur des homosexuels, de la discrimination positive, du clientélisme déguisé en Etat providence ou de tout l’attirail des textes réprimant la liberté d’expression au nom de la défense des soi-disant minorités.

Cette approche fragmentée de la souveraineté s’est retournée contre eux. Ainsi, ceux des Noirs américains et les Hispaniques qui déterminent leurs votes en fonction de leurs origines n’ont pas voté Clinton car elle n’est ni noire ni hispanique. Obama oui, Hillary non.

C’est le même phénomène qui corrompt la gauche française : les prétendus damnés de la terre Noirs ou Arabes dont les «Terranovistes» entendaient faire leur socle électoral se moquent du PS et se tournent vers une idéologie qui leur est propre, l’islam réactionnaire.

La victoire de Trump est en soi une bonne nouvelle parce qu’elle contrarie le fatalisme ambiant. Vous ne pouvez rien contre la croissance infinie de la dette : abandonnez-vous aux banquiers centraux. Vous ne pouvez rien contre les progrès du fondamentalisme musulman : renoncez à faire prévaloir la laïcité. Vous ne pouvez rien contre le communautarisme qui se nourrit des migrations imposées : oubliez la défense de vos frontières.

L’étau semblait se resserrer inexorablement sur nos démocraties : le système social s’abreuve à l’endettement et n’est accepté par les groupes «minoritaires» que tant qu’il garantit les transferts les faisant vivre. Pendant ce temps, une caste dirigeante d’hommes de médias et d’administrateurs continue de danser à cloche-pied au-dessous de ce volcan. Elle est payée à produire l’idéologie culpabilisant ce qui reste de peuple, la masse des gens qui ne se réfèrent pas à un groupe particulier pour demander des droits.

Comme toutes les maladies sociales, ce processus délétère sécrète heureusement sa propre antidote. La campagne de Trump a permis de briser des tabous, de dire qu’il est légitime de se protéger de menaces même si elles viennent de gens dépeints depuis des décennies comme des victimes de la société occidentale et du capitalisme.

Quand ces dangers se concrétiseront, sous la forme d’actes terroristes, de revendications communautaires bigotes, de violences sociales, de spoliation de l’épargne ou d’atteintes à la liberté d’expression, il sera plus facile de se lever pour les combattre.

Suite sur http://www.atlantico.fr/rdv/chroniques-pot-aux-roses/victoire-trump-europe-desormais-seule-face-demons-chroniques-pot-aux-roses-serge-federbusch-2874592.html

***

8 novembre 2016: Le Rendez-vous de l'Histoire

Djtrump victory party

Assad doit partir ! Qui doit Partir ?

Assad mustgo1Assad mustgo2

Assad mustgo4Assad mustgo3

Assad mustgo5 Assad mustgo6

Goodbye Cameron,Obama, Hillary.

Merkel, Hollande you’re next !

 

Pendant ce temps en Union des Républiques Socialistes Soviétiques de France

Présidentielle 2017 comment éviter un Hollande de droite ?

Mou-Président, qui fait semblant de nous gouverner pour encore quelques mois, loin d’œuvrer à la renégociation des traités, s’est borné à monter dans ce train monétaire fou pour continuer de financer une bureaucratie à laquelle il ne veut pas s’attaquer.

http://www.atlantico.fr/rdv/chroniques-pot-aux-roses/presidentielle-2017-comment-eviter-hollande-droite-chroniques-pot-aux-roses-serge-federbusch-2840014.html

Extraits:

"Car la seule nécessité absolue pour la droite, le centre, etc. est d’éviter à la France un Hollande de droite, du centre, etc. Nous avons depuis bientôt cinq ans à l’Elysée un anti-modèle parfait. Servons-nous en, il suffit de faire le contraire de ce qu’il a fait dans tous les domaines."

"On pourra bientôt voyager en wagons TGV sur des lignes à moyenne et faible vitesses. Le « sauvetage » d’Alstom Belfort prend des allures vivement grotesques."

"Mou-Président envisagera-t-il bientôt de fournir de la brioche à tous ceux qui réclament du pain afin de soutenir la boulangerie française ?"

"Cela vous rappelle quelqu'un(e) ?"

 

Ah ca ira ca ira 1

BREXIT

Nigel Farage prendra la tête d’un cortège de 100 000 manifestants pour une marche contre la « cour suprême »

La réaction s’est fait attendre un peu. Merci Monsieur Farage ! Les peuples libres sont avec vous...

Les ploutocrates de la « cour suprême » ou de le chambre des « lords », non seulement coutent chers au britanniques mais ne servent à rien et sont les résidus aristocratiques d’une société qui n’a plus besoin et plus envie d’eux.

Une famille royale est suffisante, les autocrates non élus sont des reliquats inutiles et dangereux. Nous en avons déjà assez à la kommandantur de Bruxelles.

***

Les gens ont fait leur choix- Theresa May promet un BREXIT COMPLET malgré l’arrêt de la cour

http://www.zerohedge.com/news/2016-11-06/people-made-their-choice-theresa-may-vows-deliver-full-eu-exit-despite-court-challen

***

Theresa May: le parlement doit reconnaître la légitimité du Brexit

https://fr.sputniknews.com/international/201611061028554394-uk-brexit-parlement-sortie/   

La première ministre britannique prône une sortie rapide de l’UE au lendemain de la décision de la Haute Cour de justice, qui a jugé que le gouvernement devait solliciter l'avis du parlement avant d'enclencher les négociations sur le divorce avec l'Union.

Démocratie à la britannique: le référendum sur le Brexit sera-t-il respecté?

Theresa May a déclaré dimanche que le parlement britannique devait accepter le vote souverain en faveur du Brexit et laisser le gouvernement du pays mettre en œuvre la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

La première ministre britannique s'exprimait dans un communiqué diffusé avant son départ pour une visite en Inde, au terme d'une semaine marquée par la décision de la Haute Cour de justice qui a jugé que son gouvernement devait solliciter l'avis du parlement avant d'enclencher les négociations sur les modalités du divorce avec l'UE.

«  Tandis que d'autres cherchent à nous lier les mains dans la négociation, le gouvernement s'acquittera de sa tâche et mettra en œuvre la décision du peuple britannique  », a-t-elle indiqué. 

«  Ce sont les parlementaires qui ont décidé à une écrasante majorité de remettre cette décision entre leurs mains (ndlr, des électeurs). Le résultat a été clair. Il a été légitime. Les parlementaires et leurs semblables qui regrettent le résultat du référendum doivent accepter ce que le peuple a décidé  », poursuit May.

Dans un article publié dimanche dans le Sunday Telegraph, la première ministre britannique a souligné qu’elle s’opposerait à toute tentative éventuelle de ralentir le processus de sortie du pays de l’Union.

En théorie, le parlement, où une majorité d'élus étaient partisans du maintien du Royaume-Uni dans l'UE, pourrait bloquer le Brexit. Toutefois, il semble peu probable que les députés osent aller à l'encontre de la majorité qui s'est exprimée lors du référendum du 23 juin.

La décision de la Haute Cour a déjà été vertement critiquée par les eurosceptiques au Royaume-Uni.

 

Pendant ce temps en dictature socialiste

Le Conseil national du numérique demande la suspension du mégafichier de tous les Français

https://fr.sputniknews.com/france/201611071028564911-espionage-megaficihier-francais-suspension/

Le Conseil national du numérique (CNNum), organe consultatif, a demandé lundi la suspension de la constitution d'un mégafichier regroupant les données personnelles des Français pour les passeports et cartes d'identité.

Ce fichier baptisé « Titres électroniques sécurisés » (TES), qui a fait l'objet d'un décret du gouvernement publié fin octobre, pourrait à terme « conserver les données biométriques de près de 60 millions de Français dans une base centralisée », met en garde le CNNum dans un communiqué.

Un fichier monstre regroupant les données personnelles des Français pose problème

Un décret rendu public le 30 octobre officialise la mise au point d'un fichier comprenant les informations personnelles de quasiment tous les Français.

Le “gouvernement » (la dictature socialiste) de Manuel Valls a publié un décret « autorisant la création d'un traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d'identité ». Il s'agit donc de créer un immense fichier qui regroupe les données personnelles de 60 millions de Français : une innovation qui semble pour le moins troublante.

https://fr.sputniknews.com/france/201611021028506257-france-fichier-donnees-personnelles/

1984 1

 

184 2

 

 

 

 

PENDANT CE TEMPS EN UERSS

Les procès politiques de l’Europe (de l’UE) sont exactement vers quoi le régime anti-expression américain tend

http://thefederalist.com/2016/11/06/europes-show-trials-americas-anti-speech-regime-going/

Les procès qui ont lieu en ce moment en Europe sont les copies conformes des procès staliniens des années 50, lorsque Staline pour éliminer toute contestation à sa dictature élimina ses opposants, lors de parodies de procès.

C’est ce que fait en ce moment ce tribunal pastiche avec Geert Wilders. La nouvelle doctrine du parti est le soi-disant « crime de haine » (voir Novlangue et 1984 de George Orwell).

Par « crime de haine », entendez interdiction de parler, de s'exprimer ou de dire la verité, comme dans toute dictature, l'information est dangereuse et la liberté d'expression condamneé. Toute critique de l'islam, de l’invasion actuelle de l’Europe, de l’islamisation de nos pays, de la dénonciation de la criminalité chez les immigrants d’Afrique, du Maghreb ou d’Asie est devenue interdite par le regime totalitaire en place.

Par « crime de haine », entendez toute tentative de dire la vérité sur la destruction de l’occident comme le fait le parlementaire Geert Wilders depuis des années.

L'oligarchie néerlandaise sait que Geert Wilders est le candidat le mieux placé pour gagner les élections de 2017. Il faut donc le faire taire. Ils avaient fait assassiner Pim Fortuyn qui était aussi sur le point de remporter les élections aux Pays-Bas il y a quelques années.

Le peuple néerlandais ne l’a pas oublié, pas plus qu’il n’a oublié l’assassinat de Theo Van Gogh par un fanatique musulman.

***

Geert Wilders boycotte la moquerie de procès pour “crime de haine”

“crime de haine” : La nouvelle trouvaille de l’establishment pour censurer la liberté d’expression et empêcher toute critique.

http://www.breitbart.com/london/2016/11/01/geert-wilders-hate-speech-trial-begins/

 

A column of german forces in paris

 

Eussr flag

 

Bolchevo fascists

 

 

 

06.11.2016

Les français redoutent l’islamisation. Mais ne font rien contre

A lire absolument

http://www.amren.com/features/2016/11/the-french-fear-islamization-but-do-nothing/

Typiquement français: se plaindre, geindre, gémir et pleurer sans ne jamais rien faire, en utilisant la vieille excuse de l’impuissance face aux forces obscures du pouvoir et de l’argent qui imposent l’islamisation de leur pays.

Et quand ils ont enfin l’occasion d’user de leur pouvoir pour tacler ceux qui les trahissent depuis toujours, comme en décembre 2015 aux élections régionales, que font-ils ?

Ils continuent à voter pour leurs bourreaux...

 

Trojan horse

Pendant ce temps en Europe occupeé

Vladimir Poutine condamne la façon dont l’Europe gère les “migrants” et dit que le viol d’un enfant en Autriche est une dilution des valeurs nationales

« Une société qui ne peut pas défendre ses enfants n’a aucun avenir. »

Il a raison, les Merkel, Hollande et autres dictateurs organisent le génocide de leurs propres peuples qui à quelques rares exceptions, sont trop stupides, ignorants (même chez ceux qui ont suivis de « hautes études ») et faibles pour réagir et défendre leurs enfants. 

En chine, un violeur africain qui avait violé une jeune fille, s’est vu se faire couper les c.... par la foule en colère avant d'être lynché.

http://www.amren.com/news/2016/11/putin-condemns-europes-handling-of-migrants-and-says-the-child-rape-in-austria-shows-a-dilution-of-national-values/

http://www.dailymail.co.uk/news/article-3900748/A-society-t-defend-children-no-tomorrow-Putin-condemns-Europe-s-handling-migrants-says-child-rape-Austria-shows-dilution-national-values.html

 

DICTATURE DES JUGES ET DES OLIGARQUES

Brexit le gouvernement britannique devra obtenir l'accord du Parlement

Le Parlement britannique doit voter sur le lancement du Brexit, ce qui pourrait être lourd de conséquences sur la poursuite du processus de sortie des Britanniques de l'Union européenne.

Le Parlement britannique devra voter sur le déclenchement par le gouvernement de la procédure de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a statué jeudi la Haute Cour de justice de Londres.

Un avocat du gouvernement a précisé que la Cour suprême examinerait ce recours entre le 5 et le 8 décembre.

Pourtant, le gouvernement britannique annonce son intention de faire appel de l'arrêt de la Haute Cour de Londres sur le Brexit.

« La Cour n'accepte pas l'argument avancé par le gouvernement » qui ne jugeait pas utile ce vote.(sic)

La stratégie du braquet, comment escroquer, oppresser et continuer à construire la dictature par étapes en évitant toute brusquerie afin d’endormir le peuple. C’est ainsi que les autocrates ont construit le monstre totalitaire de l’UE.

C’est ainsi qu’ils entendent annuler la décision souveraine et démocratique du peuple britannique qui ferait bien de descendre dans la rue maintenant, de tabasser quelques juges pour l’exemple et de mettre le feu a la haute cours de justice avant de faire valoir ses droits au parlement.

Comme en Irlande en 2010. Comme aux Pays-Bas cette année, comme toujours dans la dictature de l’UERSS, le 1% qui se sont accaparés notre pouvoir osent encore nier nos libertés et nos choix démocratiques.

L’insurrection armée, est-elle maintenant la seule solution pour se débarrasser enfin de ces parasites ?

 

Guillotinne

VOILA COMMENT FINIRONT LES ARISTOCRATES MODERNES, LES EUROCRATES, LES "KOMMISSARS", LES GLOBALISTES, ET LEURS COMPLICES.

Burn the eu flag

 

Pendant ce temps en Grande Bretagne libérée

 

Le Trésor, la banque d’Angleterre et le FMI sont parmi les soi-disant « experts » autoproclamés dont les prévisions sont constamment fausses

Le FMI (et sa présidente ultra corrompue, dont personne ne voulait plus en France, C. Lagarde) étaient parmi les « institutions » qui prédisaient un désastre économique si la Grande Bretagne votait pour le BREXIT.

Les institutions de l’establishment ainsi que les banques (sic)d’investissement global s’unirent en un terrible avertissement d’une désastre économique si la  Grande Bretagne sortait de l’UE », dans un effort pour influencer les lecteurs à voter contre le BREXIT.

Et pourtant les chiffres révélés hier montrent que l’économie britannique en plein boom a cru de 0.5 points dans les trois mois suivants le vote.

Et oui, comme en Islande, il suffit de ne pas faire ce que les criminels du FMI, de la finance globale, des banques centrales, et de la soi-disant "Union" "Européenne"  "préconisent" pour sortir de la crise et pour que l’économie croisse.

Ce sont les mêmes « institutions criminelles et individus qui endossent Hillary Clinton, aident et organisent l’invasion de l’Europe et pillent directement les comptes en banque des chypriotes et bientôt ceux des autres européens.

Si ces gens la vous disent de voter noir, votez blanc.

http://www.express.co.uk/finance/city/725949/Treasury-Bank-of-England-IMF-brexit-forecasts-wrong-UK-economy-GROWS

***

Prochaine étape : Le FREXIT en 2017 ?

http://www.express.co.uk/news/world/654175/French-voters-demand-Frexit-EU-referendum-Germany-UK-Brexit

Eussr flag

 

Pendant ce temps en Allemagne, bienvenue à Stasiland... Pire que sous la RDA !

Allemagne Les Crimes Sexuels des Migrants se Poursuivent sur Fond d'Opinion Publique Anesthésiée

par Soeren Kern sur  https://fr.gatestoneinstitute.org/9212/migrants-viols-allemagne

Traduction du texte original: Germany's Migrant Rape Crisis: Where is the Public Outrage?

Mainstream media

En dépit de la hausse de la criminalité, la plupart des crimes et délits sont minimisés, tant par les autorités allemandes que par les médias, sans doute pour ne pas alimenter le ressentiment général envers les immigrés.

« La police ne souhaite pas stigmatiser la population ; elle préfère l'éduquer. L'impression qu'une censure est à l'œuvre dévaste la confiance de la population envers les forces de l'ordre. Obtenir des informations sur d'éventuels suspects est important pour développer des stratégies de prévention. Il faudrait pouvoir parler ouvertement des problèmes dans ce pays ». — Arnold Pilckert, directeur du syndicat de police GdP (Gewerkschaft der Polizei) de Rhénanie du nord-Westphalie.

« Le Conseil de la presse allemande estime que chaque rédaction doit traiter ses lecteurs comme des enfants, en confisquant l'information utile. Ce comportement est d'autant plus erroné que les lecteurs comprennent qu'une stratégie de dissimulation est à l'œuvre. Ils perdent confiance. Et cette méfiance est une catastrophe ». — Tanit Koch, rédacteur en chef de Bild, journal le plus vendu en Allemagne.

Le 24 octobre, un sondage Yougov a révélé que 68% des Allemands pensent que la sécurité du pays s'est détériorée au cours des deux ou trois dernières années. De plus, 68% des personnes interrogées, a affirmé craindre pour sa vie et ses biens dans les trains et les métros, et 63% disent se sentir en insécurité dans les grands rassemblements publics.

Une bande d'adolescents serbes de Hambourg s'est vue infliger des peines de prison avec sursis pour le viol collectif d'une jeune fille de 14 ans qu'ils ont laissée pour morte dans la nature, par une température inférieure à zéro.

Le juge a expliqué que « les peines pouvaient paraître légères », mais que les délinquants avaient avoué, qu'ils paraissaient pris de remords et ne présentaient donc plus de danger pour la société.

Ce jugement qui, le 24 octobre, a permis à une bande de violeurs de sortir libres du tribunal a provoqué un mouvement d'indignation sur le problème des crimes sexuels commis par les migrants en Allemagne. Une pétition en ligne appelant à des peines de prison ferme a recueilli 80 000 signatures et des procureurs ont fait appel.

Des milliers de femmes et d'enfants ont été victimes de viols et d'agressions sexuelles en Allemagne depuis que la chancelière Angela Merkel a accueilli plus d"un million de migrants, des hommes pour la plupart, en provenance d'Afrique, d'Asie et du Moyen Orient.

L'épidémie de viols qui a commencé avec l'arrivée des migrants - se poursuit sans relâche, jour après jour, depuis plus d'un an. Aucune ville, ni aucun village des 16 Lander d'Allemagne n'est aujourd'hui épargné. En dépit de ce bilan humain accablant, les crimes sexuels continuent d'être minorés tant par les autorités allemandes que par les médias; sans doute pour ne pas envenimer le ressentiment anti-immigration.

Le Conseil de la presse allemand (Presserat) applique imperturbablement, un très politiquement correct « Code de déontologie » qui circonscrit l'information que les journalistes sont en droit d'utiliser dans leurs articles. Le paragraphe 12.1 de ce code indique :

« Concernant les faits divers criminels, l'appartenance religieuse et ethnique - ainsi que toute autre information sur les origines des suspects et des accusés - ne devra pas être mentionnées, sauf si ces détails sont nécessaires (begründeter Sachbezug) à la compréhension de l'événement. Il faut garder en tête que les informations de ce type peuvent alimenter les préjugés à l'encontre des minorités ».

Lies

Le 17 octobre, le Conseil de la presse a réprimandé l'hebdomadaire Junge Freiheit, pour avoir révélé la nationalité afghane de trois adolescents qui, en avril 2016, avaient violé une femme a la gare de Vienne, en Autriche. Le Conseil de la presse a estimé que mentionner la nationalité des agresseurs « n'avait rien de pertinent ». En publiant une telle information, le journal a « délibérément et péjorativement représenté les suspects comme des personnes de seconde zone ».

Dans l'optique d'un « journalisme équitable », le Conseil a exigé que Junge Freiheit supprime cet élément d'information de son site web. Le journal a refusé de se conformer à cette injonction et a déclaré qu'il continuerait de rendre public la nationalité des suspects.

Lutz Tillmanns, directeur général du Conseil de la presse, a déclaré que l'autocensure est nécessaire pour éviter la discrimination :

« La non-discrimination est un principe essentiel des droits de l'homme. Quand on se réfère à une personne, il est essentiel de ne pas nuire au groupe auquel il appartient. Le problème est d'autant plus important qu'on a affaire à des minorités ».

Selon Hendrik Cremer de l'Institut allemand des droits de l'homme, le code de déontologie du Conseil de la presse s'applique aussi à la police allemande, qui censure souvent l'information communiquée aux médias :

« Les policiers ne doivent pas informer les médias ni le public sur la couleur de la peau, la religion, la nationalité ou l'origine ethnique d'un suspect. Ils ne doivent le faire qu'en cas d'absolue nécessité, en cas de recherche d'un suspect par exemple ».

Arnold Plickert, directeur du syndicat des policiers GdP (Gewerkschaft der Polizei) de Rhénanie du Nord-Westphalie, a déclaré que l'autocensure de la police est contre–productive

« Les policiers ne cherchent pas à stigmatiser mais à éduquer l'opinion publique. Donner le sentiment que nous censurons l'information détruit la confiance que la population porte à la police. Le partage d'informations sur les suspects permet de développer des stratégies de prévention. Nous devons être autorisés à parler ouvertement des problèmes de ce pays. On doit pouvoir dire que, dans les statistiques sur la criminalité, les jeunes migrants sont surreprésentés ».

Le 2 octobre, le viol d'une femme de 90 ans à la sortie d'une église du centre-ville Düsseldorf, a fourni un bon exemple de la façon dont le Conseil de la presse oblige à biaiser l'information sur la criminalité des migrants. Le Hamburger Morgenpost a indiqué que le violeur était un « sans-abri de 19 ans » (obdachlosen 19-jährigen). La police de Düsseldorf à elle, décrit le suspect comme « un Européen du Sud d'origine nord-africaine ». Le journal Bild a révélé plus tard qu'il s'agissait d'un marocain porteur d'un passeport espagnol déjà connu des services de police pour des vols à la tire et des vols à l'étalage ».

Autre exemple : le 30 septembre, un migrant de 28 ans a agressé sexuellement une femme de 27 ans dans le train express Paris - Mannheim. Les médias locaux ont initialement publié la nationalité de l'auteur, puis l'ont supprimée. Dans un communiqué, ils ont expliqué :

« L'article initial donnait la nationalité du délinquant. Nous avons par la suite supprimé cette information car elle ne correspondait pas à nos principes éditoriaux ; en effet, il n'existe pas de lien entre la nationalité et l'acte incriminé ».

Le Conseil de la presse a refusé de prendre en considération les demandes d'abrogation du paragraphe 12.1. « Ce règlement n'est pas un impératif catégorique, mais un guide pour un comportement éthique approprié » a déclaré Manfred Protze, porte-parole du Conseil.

Tanit Koch, rédacteur en chef de Bild, le journal le plus lu en Allemagne, affirme quant à elle :

« Le Conseil de la presse croit que les rédactions allemandes doivent traiter leurs lecteurs comme des enfants. Mais gommer l'information pertinente est une erreur ; les lecteurs se rendent compte qu'un processus de dissimulation est à l'œuvre. Ils se méfient, et cette méfiance est catastrophique ».

Le Conseil de la presse avance que l'autorégulation bloque toute tentative du gouvernement de légiférer sur les médias. Le Conseil, qui a jusqu'ici limité ses activités aux journaux et à leurs sites Internet, a entrepris de rédiger un « code en ligne » pour les blogs, les vidéos et les podcasts.

En septembre 2015, Gatestone Institute a été le premier média à faire état de l'épidémie de viols qui a marqué le sillage des dizaines de milliers de migrants qui, bloqués en Hongrie, ont vu les portes de l'Allemagne s'ouvrir devant eux. Un article de suivi a été publié en mars 2016, à la suite des attaques perpétrées contre les femmes allemandes par des foules de migrants à Cologne, Hambourg et d'autres villes allemandes. En août 2016, Gatestone a également informé de la censure qui s'opérait à l'échelon national sur les statistiques de la criminalité.

L'incapacité ou le refus des médias allemands de rendre compte de l'étendue réelle des agressions sexuelles commises – sans relâche depuis un an - par les migrants, explique sans doute l'anesthésie de l'opinion publique allemande. Censurer la catastrophe qui s'est abattue sur tant de familles allemandes est aujourd'hui un problème de sécurité nationale.

Chaque espace public en Allemagne est aujourd'hui un lieu à risque. Les migrants ont agressé des femmes allemandes et des enfants sur les plages, les pistes cyclables, les cimetières, les discothèques, les épiceries, les festivals de musique, les parcs de stationnement, les terrains de jeux, les écoles, les centres commerciaux, les taxis, les transports en commun (bus, tramways, navettes ferroviaires et métro), les jardins publics, les places publiques, les piscines publiques et les toilettes publiques. La sécurité ne règne plus nulle part.

Le 1er octobre, deux migrants ont violé une femme de 23 ans à Lüneburg. Elle se promenait dans un parc avec son enfant quand les deux hommes l'ont agressé par derrière. Ils ont obligé l'enfant à regarder pendant qu'ils violaient sa mère à tour de rôle. Les violeurs ont réussi à s'échapper et n'ont pas été attrapés.

Le 8 octobre, à Moers, un Syrien de 25 ans s'est livré à des attouchements sexuels sur une jeune fille de 15 ans. L'adolescente a giflé son agresseur, lequel a appelé la police pour se plaindre des mauvais traitements que la jeune fille lui avait infligé. L'homme a été arrêté pour agression sexuelle.

Le 18 octobre, Sigrid Meierhofer, maire de Garmisch-Partenkirchen, a écrit en urgence (Brandbrief) au gouvernement de Bavière, le menaçant de fermer un centre d'accueil peuplé de 250 migrants, principalement des hommes en provenance d'Afrique, si l'ordre et la sécurité publique n'étaient pas restaurés. La lettre, qui a fuité dans le Münchner Merkur, expliquait que la police locale était intervenue en urgence au cours des six dernières semaines, aussi souvent qu'au cours des 12 derniers mois précédents.

Excremental invasion europe

Le 24 octobre, un sondage Yougov a révélé que 68% des Allemands pensent que la sécurité du pays s'est détériorée au cours des deux ou trois dernières années. De plus, 68% des personnes interrogées ont affirmé craindre pour leur vie et leurs biens dans les trains et les métros, et 63% disent se sentir en insécurité dans les grands rassemblements publics.

Pendant ce temps, l'Office fédéral de police criminelle (Bundeskriminalamt, BKA) a conseillé aux femmes allemandes de « porter des tennis plutôt que des talons hauts » pour se protéger des violeurs : « ainsi vous pourrez fuir » explique le BKA.

Soeren Kern est Senior Fellow de l'Institute Gatestone basé à New York. Il est également Senior Fellow pour la politique européenne du Grupo de Estudios Estratégicos / Groupe d'études stratégiques basé à Madrid.

 

L’agenda sordide derrière le mondialisme et l’ouverture des frontières

http://www.alt-market.com/articles/3045-the-dark-agenda-behind-globalism-and-open-borders

***

Qui finance les «No Borders » de Calais ?

http://www.transparenceverite.com/2016/03/qui-finance-les-no-borders-de-calais.html

1 Mars 2016

Cultural suicide

[Le mouvement « No Border » dispose de moyens financiers énormes qui lui permettent d’organiser un véritable réseau international d’activistes. Qui le soutient, qui finance ? Sans se cacher : "l’union" "Européenne", Georges Soros, l’OSCE, la fondation Rothschild et le patronat allemand ! ]

Qui sont ces « No Borders » qui manipulent les « migrants » de Calais et s’illustrent régulièrement par des actions violentes ? On sait que ces fils et filles de bonne famille sont pour l’abolition des frontières, l’immigration de masse, la régularisation des clandestins et l’arrêt des expulsions. On sait que ces enfants gâtés de notre société peuvent à peu près tout se permettre en République : de la violence envers les policiers à l’agression de Calaisiens récalcitrants.

Ainsi, commettre des violences volontaires sur la police doublées d’incitation à la violence contre l’autorité publique vous expose à la relaxe sous les applaudissements… si vous êtes un No Border ! Faire passer clandestinement un enfant dans un autre pays vous exposera à une petite amende avec sursis… si c’est pour la juste cause des « migrants » !

De la même façon, prendre à l’abordage un Ferry vous exposera à être jugé pour « infraction au code des transports », un peu comme si vous preniez le métro sans titre de transport, mais à condition bien sûr d’être un « rebelle » !

Le no-border est le produit de la boboïtude familiale et d’une éducation scolaire véhiculant les valeurs et les mythes ambiants. C’est un personnage façonné par le Système, pétri de conformisme, incapable de raisonner hors de ses préjugés de classe, montrant peu d’esprit critique et d’indépendance intellectuelle : comment le no-border a-t-il pu créer la multinationale no-border ?

Comment un être avec aussi peu de relief et de personnalité a-t-il pu organiser et financer un réseau international se structurant « spontanément » aussi bien en France, qu’en Grande-Bretagne, en Australie, en Ukraine ou au Mexique ?

Comment est-il parvenu, sans même se servir de l’argent de papa, à faire fonctionner des camps d’été (Strasbourg, Bruxelles, Stockholm…) nécessitant des sommes dignes d’une révolution de couleur pour former militants et cadres, faire passer des éléments de langage, imprimer et distribuer des guides pratiques, créer des médias alternatifs, fournir autant de matériel que besoin ?

La réponse se trouve à Calais même et directement sur Internet, tant nos maîtres n’ont plus rien à cacher, tant ils ne craignent plus le pouvoir d’un peuple qu’ils pensent définitivement domestiqué.

Cinq minutes de recherches sur Internet (difficile pour un journaliste de faire un tel travail) suffisent en effet pour nous apprendre que l’action no-border à Calais est organisée et coordonnée par une officine nommée Calais Migrant Solidarity .

Cette officine se veut une métastase de United for Intercultural Action, un « Réseau européen contre le nationalisme, le racisme, le fascisme et pour soutenir les migrants et réfugiés » (sic).

Mais qui finance ce courageux réseau ? « Dis-moi qui te paie, je te dirai qui tu es », dit le bon sens populaire…

La réponse se trouve sur le site même de United for Intercultural Action . Nous trouvons parmi les généreux « supporters » (liste non exhaustive) des no-borders, tenez-vous bien :

  1. La Commission européenne
  2. le Conseil de l’Europe
  3. le Conseil œcuménique des Eglises
  4. la Rothschild Foudation
  5. le Jewish Humanitarian Fund
  6. L’Open Society de Georges Soros
  7. L’OSCE
  8. Le patronat et le gouvernement fédéral allemand (Foundation Remembrance, EVZ)
  9. le Home Office Britannique
  10. etc

Vous avez bien lu, les « No Borders », ces rebelles, ces anarchistes, ces radicaux, ces ultra-gauches… sont financés principalement par l’Union Européenne et le milliardaire Soros, avec l’appui de la fondation Rothschild !

Plus cocasse encore, le Home Office britannique, c’est-à-dire le département censé lutter contre l’immigration illégale, fait partie des principaux soutiens désintéressés !

Nous voyons donc :

Un gouvernement britannique refusant officiellement l’immigration des migrants, mais soutenant discrètement ceux qui la mettent en œuvre

Un gouvernement français envoyant ses CRS dans la « Jungle », mais finançant une Union européenne qui rémunère ouvertement les milices qui les agressent

Des no-borders se disant anarchistes et anticapitalistes, mais faisant avec empressement un travail de larbins au service du Grand Capital

Des Calaisiens subissant les violences des migrants, mais finançant de leurs impôts ceux qui instrumentalisent ces violences.

On le voit, les dés sont pipés. On nous manipule. Ménageant notre exaspération, « nos » élus font du théâtre à la télé pour nous rassurer, pour faire durer : le temps travaille pour leurs maîtres.

Nos dirigeants hypocrites jouent un double jeu dont la finalité est bien la « société ouverte » voulue par Soros, les no-borders ou la Commission européenne.

Espérer que ces élus résolvent le problème des migrants relève donc du délire absolu : ils sont mandatés par l’oligarchie pour les installer au milieu de nous.

Et depuis quarante ans, elles s’en tiennent à cette feuille de route.

Source : Terre Autochtone par Antonin Campana

***

Tourisme sexuel à Calais, le scandale des perverses No Border

par L'Insoumis 23 septembre 2016, 14 h 52 min

Le journal britannique The Independent a lâché une petite bombe, en dénonçant l’exploitation des migrants de Calais par les No Borders femmes. Pas mal de ces dernières auraient en effet pris l’habitude d’avoir des rapports sexuels avec les clandestins.

Les pervers sont des femmes

La plupart des abus sexuels seraient commis par des femmes. Ce qui une de fois de plus, vient contredire la vision féministe selon laquelle les hommes seraient les seuls et uniques pervers.

Selon Direct Matin :

Tout est parti d’une conversation Facebook, dont les messages ont été effacés depuis, entre plusieurs volontaires sur une page de soutien aux travailleurs bénévoles de Calais. Dedans, l’un des membres du groupe affirme qu’il a entendu parler «de volontaires ayant eu des relations sexuelles avec plusieurs partenaires en une seule journée» ou «de garçons, que j’imagine sous la majorité sexuelle, qui ont eu des relations charnelles avec des volontaires». (…)

Le témoin ajoute par ailleurs que la majorité des cas concerne des femmes volontaires et des hommes réfugiés, ce qui, selon lui, fait courir un risque d’objectification des femmes volontaires dans le camp.

Cette dernière remarque sur les femmes aurait été très mal accueillie. Les féministes sont en effet des hystériques dont les dénonciations roulent à sens unique. Elles ont donc crié au « sexisme ».

Pourtant, abuser le migrant est une habitude

Dans le cadre d’une enquête pour viol en septembre 2015, une ONG italienne faire des révélations embarrassantes, que rapportait le Corriere  :

 interviewés par Riviera24 (les responsables du camps ndlr) ont expliqué que la femme (…) aurait (…) été écartée du campement, « en raison de son attitude très libertine et provocante ».

Très drôle donc, que de voir les ONG et l’ONU jouer les étonnées offusquées, après l’affaire de Calais…

En dehors des camps : le migrant d’appartement

Des femmes gauchistes rapportent souvent des migrants jusque chez elles.

Comme cette "journaliste" des Échos : Marion Degeorges

 

Ce qui nous avait fait poser la question du dédommagement :

'@ULYSSE888 @Geooorges Il te dédommage sous quelle forme ? #Curiosité pic.twitter.com/dXRXQFIGM3

— L'Insoumis ن (@linsoumis_fr) September 17, 2016

Le féminisme gauchiste est en pleine crise

Ce scandale de femmes abusant du migrant tombe pile au moment où le premier site féministe de France sombre dans une affaire de harcèlement et de pédopornographie.

Les militantes féministes réagissent aussi par de l’hystérie et des insultes :

Débat sur le racisme anti-blanc avec des féministes : édifiant ! #Badmoizelle pic.twitter.com/bCFmjBKZSG

— L'Insoumis ن (@linsoumis_fr) September 22, 2016

Pendant ce temps im Stasiland - Encore un grand merci Mme Merkel !

Allemagne  les "migrants" auraient pris le contrôle d'une petite ville touristique

La maire de Garmisch-Partenkirchen, une petite station de ski bavaroise, a demandé de l'aide à l'État de Bavière pour gérer une "situation explosive" créée par une recrudescence de criminalité de la part de migrants. Elle expose la situation de la ville dans une lettre qui a fuité dans la presse.

En effet, la maire, issue du parti social-démocrate SPD, se plaint de "très graves problèmes" et écrit que "l'ordre public et la sécurité" sont mis en danger s'il n'y a pas d'action rapide. Dans la ville, le Centre Abrams, anciennement une caserne de l'armée américaine, héberge aujourd'hui environ 250 demandeurs d'asile. Si l'année dernière la plupart d'entre eux étaient des familles syriennes, aujourd'hui environ 150 sont d'origine africaine, et 80% sont des jeunes hommes seuls. "La situation s'empire de plus en plus depuis plusieurs semaines autour du centre d'enregistrement Abrams", écrit-elle.

Les occupants actuels de l'installation sont devenus "problématiques" et posent des problèmes à "l'ordre public". Le chef adjoint de la police municipale aurait déclaré que les migrants d'origine africaine ont "pris le contrôle", ajoutant qu'il y a eu "des bagarres" et des "atteintes aux biens".

La presse locale a rapporté des combats, des agressions contre les biens et les personnes, ainsi que des agressions sexuelles, notamment au sein du centre, bien que la police ne les a pas confirmés. Les plaintes des riverains se multiplient, et la maire précise qu'elles ne viennent pas de groupes d'extrême-droite. "Ils nous expriment leurs difficultés. Il y a de très graves problèmes avec les réfugiés à Garmisch-Partenkirchen."

Et ils osent continuer à les appeler « migrants » ou pire  « refugiés ».

Suite sur http://www.atlantico.fr/pepites/allemagne-migrants-auraient-pris-controle-petite-ville-touristique-garmisch-partenkirchen-2852949.html

 

INVASION

Pendant ce temps en France occupée

Démantèlement de la « jungle » de Calais

Les "migrants" du camp de la « Jungle » ont incendié le site quelques heures avant sa démolition alors que la police anti-émeute regardaient (…)

Des dizaines de migrants près du port français de Calais se sont affrontés avec la police devant la destruction du camp connu comme la «Jungle» (…)

Claude Roche de l’ Union des démocrates et des indépendants (UDI) a déclaré à RT que les migrants séjournant dans Calais qui doivent être transférés dans des abris de réfugiés à travers le pays « refusent d’être assimilés. »

« Ils ne sont pas intéressés par la France. Ils ne parlent pas un mot de français » dit Roche ajoutant que si les migrants veulent trouver leur place dans la société française ils doivent « devenir français ce qui signifie s’adapter aux coutumes et à la culture française « .

Un autre facteur qui empêche les tentatives d’intégration est la pratique courante des réfugiés de former des communautés fermées qui les empêche de devenir membres à part entière de la société française (…)

«Le projet des partis politiques est de transformer la société française en une société multiculturelle mais la France n’est pas une société multiculturelle» a déclaré Roche, ajoutant que le multiculturalisme mène toujours à des « combats et des guerres. »

https://www.rt.com/news/363853-calais-jungle-fires-police/

Les plaies de la France

François Mitterrand, le président dont la France paye encore la facture (et pour longtemps)

François Mitterrand, qui s'est désintéressé des questions économiques au cours de ses deux mandats présidentiels, a fait des choix désastreux, notamment lors des négociations autour de la mise en place de l'euro.

Des rendez-vous manqués que la France continue de payer aujourd'hui.

De Mathieu Mucherie sur http://www.atlantico.fr/decryptage/francois-mitterrand-president-dont-france-paye-encore-facture-et-pour-longtemps-mathieu-mucherie-2860782.html

Atlantico : Ce mercredi 26 octobre, François Mitterrand aurait eu 100 ans. La prise de pouvoir de François Mitterrand correspond à une phase de financiarisation de l'économie, ainsi qu'à l'accélération du processus de la mondialisation, notamment au travers de la construction européenne. Peut-on dire que la vision "omni" politique de François Mitterrand l'a empêché d'apporter à la France les réponses appropriées à ces nouveaux défis ? En quoi le manque de culture économique de François Mitterrand a-t-il été préjudiciable au pays, dans un tel contexte ?

Mathieu Mucherie : "Omni-politique" est un mot intéressant. Mitterrand était effectivement un animal politique. À cette époque, les enjeux économiques étaient souvent réduits à des enjeux politiques. François Mitterrand a représenté le summum de ce courant : tout est politique, ou tout doit le devenir. Pour autant, il a amorcé la bascule vers le mouvement inverse. Il a, paradoxalement, extrait tous les sujets hautement politiques de la sphère politique. Il était l'incarnation du politicien qui ne juge les situations, y compris économiques, qu'à l'aune de ce qu'elles peuvent rapporter politiquement. Dans le même temps, il a retiré des sujets éminemment politiques (monnaie, indépendance de la justice, etc.) de sphères à la fois régaliennes, souveraines et politiques au sens le plus noble du terme. Ces sphères ont été rendues autonomes ou alors ont été satellisées à Bruxelles, au Luxembourg ou à Francfort.

Sous François Mitterrand, au début, tout était archi-politique. Sur la fin, en revanche, on retrouve l'idée des autorités administratives indépendantes, de l'indépendance corporatiste de la justice, de l'indépendance corporatiste des banquiers centraux. L'homme qui est arrivé avec un programme basé essentiellement sur des séries de nationalisation à tout-va (banques, industries, etc.) s'en va finalement sur la pointe des pieds avec une européanisation, voire une mondialisation, totale de ces sujets. Il a même mis en place une vision caricaturale du libéralisme consistant à rendre indépendants des gens et des structures qui n'ont pas à l'être, même dans les visions les plus libérales de l'économie, comme ce fut le cas pour les banquiers centraux. Sur la fin de son règne, François Mitterrand privatise davantage la politique que ne l'aurait rêvé Friedrich Hayek ou Milton Friedman. Le tout en étant issu d'un courant idéologiquement à 180° de l'action politique qu'il a menée.

Est-ce que c'est parce qu'il a échoué a régenter ces différentes sphères, pour ensuite conclure qu'elles devaient se régenter elles-mêmes ? Plusieurs exemples attestent de ses échecs, comme son action sur la monnaie. Mitterrand a tenté une dévaluation, sans arriver à ses fins. Il a ensuite décidé de s'en séparer et, finalement, d'abandonner pratiquement tout contrôle dessus, comme c'est encore le cas aujourd'hui.

Ne jetons pas seulement la pierre à François Mitterrand. C'est toute une génération politique qui n'a pas été formée aux sciences économiques modernes, au moins jusqu'aux années 1980. Il est évident, en revanche, que François Mitterrand s'est très mal entouré. Quand il a dû choisir des économistes pour l'épauler, il a opté pour Jacques Attali. Il a bien sûr essayé de se rattraper ensuite en privilégiant les technocrates, mais il ne s'est jamais entouré de "vrais" économistes. Nos grands économistes ont eu le choix entre rester à Paris, rejoindre le privé ou partir aux États-Unis. Pendant les mandats de François Mitterrand, Olivier Blanchard était à Boston, Gérard Debreu et de nombreux autres grands économistes étaient ailleurs. 

Suite ici: http://www.atlantico.fr/decryptage/francois-mitterrand-president-dont-france-paye-encore-facture-et-pour-longtemps-mathieu-mucherie-2860782.html

 

Pendant ce temps Im Stasiland - Les douceurs de "l'enrichissement culturel" selon Merkel

Un psychologue allemand a publié les témoignages émanant des rapports de police sur les agressions sexuelles du nouvel an à Cologne montrant la peur des victimes et l’absence totale de présence policière.

Aucune des victimes d’agressions sexuelles, de viols et de vols ne sont présentes à l’enquête officielle sur les «agressions sexuelles » (raids islamiques planifiés avec la complicité des autorités selon nous) du nouvel an à Cologne, qui se tient en ce moment à Dusseldorf.

Pendant ce temps en Belgique - Un grand merci aux Wallons

La Wallonie rejette le nouvel «ultimatum» de l’Union européenne sur l’approbation du CETA

«Ce ne sera pas possible de respecter cet ultimatum», a déclaré lundi 24 octobre le président du parlement wallon, André Antoine, selon l’AFP. Le haut responsable belge faisait référence à l’injonction formulée par le président du conseil européen Donald Tusk dimanche 23 octobre : la Belgique aurait jusqu’à lundi soir pour dire si oui ou non elle serait en mesure de signer jeudi 27 octobre à Bruxelles le traité de libre-échange UE-Canada, le fameux CETA.

En raison de l’opposition de la région francophone de Wallonie, la Belgique est le seul des 28 Etats de l’UE à refuser, pour l’instant, la signature de l’accord euro-canadien, compromettant sa signature finale prévue jeudi 27 octobre. «Si la Belgique n’est pas en position de dire si elle peut garantir qu’elle va signer, il est très clair pour Donald Tusk que cela ne fait aucun sens d’avoir un sommet, et il n’y aura pas de sommet et pas de date fixée pour un nouveau sommet», avait ainsi fait savoir, dimanche 23 octobre, une source européenne à l’AFP.

Un échec des négociations sur le CETA pourrait également compromettre la signature de son «grand frère», le TAFTA (traité de libre-échange transatlantique), que l’UE souhaiterait ratifier avec les Etats-Unis malgré des oppositions formulées, entre autres, par la France. «Je crains que le CETA puisse être notre dernier accord de libre échange», avait mis en garde la semaine dernière le président du Conseil européen.

Source : https://francais.rt.com/international/27954-wallonie-rejette-lultimatum-lunion-europeenne-ceta

Burn the eu flag

Démantèlement de la « jungle » de Calais

Répartition des clandestins, AUCUN contrôle d’identité à Calais

https://civilwarineurope.com/2016/10/25/france-repartition-des-clandestins-aucun-controle-didentite-a-calais/

(…) En plein état d’urgence, les autorités choisissent de charger des milliers d’inconnus dans des bus, pour les disséminer partout en France.

Selon Adrien Toffolet, journaliste à Radio France et envoyé spécial à Calais, les migrants déclarent leur identité, sans qu’aucun contrôle ne soit effectué. Les empreintes digitales ne sont pas relevées.

Pourquoi ne pas prendre les empreintes digitales ?

Les migrants aiment dissimuler leur identité car cela leur permet de jouer plus de cartes « asile » et de naviguer dans le pays qu’ils veulent. En effet, si un migrant est identifié comme étant entré en Europe par l’Espagne, par exemple, il y sera renvoyé pour effectuer sa demande d’asile.

Les migrants vont jusqu’à se brûler les doigts : Pourquoi ces mutilations ? “Parmi ceux dont les empreintes ont été rendues volontairement illisibles, certains disent qu’ils veulent échapper au règlement Dublin II, d’autres veulent accéder à la procédure d’asile prioritaire car ils pensent qu’elle est plus rapide”, répond Nathanaël Caillaux.

Les autorités européennes pourraient stopper ces mutilations en expulsant tout migrant qui aurait joué à se détruire les doigts. Au lieu de ça, il semble plutôt qu’on ait capitulé.

L’Italie a pourtant annoncé en avril dernier qu’elle prendrait les empreintes de tous les migrants ramassés en mer…

La course à la dissémination de migrants

Les autorités font avant tout un contre la montre : le but affiché est de vider la jungle avant les élections, peu importe le prix à payer.

En plus de ne pas vérifier les identités, aucun examen de santé approfondi n’est réalisé. La jungle a pourtant connu plusieurs cas de tuberculose et la gale y est très courante.

Le vidage de Calais est si bâclé que la mairie n’a même pas été impliquée. La sécurité passe en second.

Parmi les milliers de migrants disséminés, beaucoup sont des malfrats. Certains sont même peut-être des criminels de guerre dans leur pays d’origine, ou même des terroristes en service commandé.

Qu’aucun contrôle parfait ne soit possible est une chose. Mais qu’aucune empreinte digitale ne soit relevée, cela empêche toute traçabilité ultérieure.

Si un terroriste ou un violeur est issu de ce désordre, ce sera impossible de le savoir : là est un peut-être la vraie raison du non-traçage de ces migrants.

Source : https://linsoumis.fr/index.php/2016/10/24/repartition-des-migrants-aucun-controle-didentite-a-calais/

Résistance à l’invasion et à l’occupation

Un futur "centre d’accueil" pour clandestins brûlé dans le Puy-de-Dôme

Selon La Montagne, les faits se sont déroulés dans la nuit du 23 au 24 octobre, vers minuit. C’est le personnel de la maison de retraite qui jouxte le centre qui s’est aperçu que le bâtiment commençait à prendre feu et qui a donné l’alerte.

Dans un communiqué publié le 24 octobre, la préfecture évoque «un acte criminel et dangereux». Elle indique aussi que «le feu ne s’est pas propagé au-delà du hall d’entrée».

Par ailleurs, l’intervention rapide des pompiers a permis de contenir le brasier et d’éviter des dégâts plus importants.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte afin, précise la préfecture, d’identifier le ou les auteurs de la tentative d’incendie et d’enclencher toutes les réponses judiciaires appropriées.

Au même moment à Calais, la lande où campent plusieurs milliers de migrants est en train d’être évacuée par la police. Ces migrants doivent être relocalisés dans plusieurs centres répartis sur tout le territoire français, comme celui de Loubeyrat.

Source : https://francais.rt.com/france/27978-puy-dome–futur-centre

Les futurs résidents de Calais arrivent en Italie, convoyés par les oligarques de Bruxelles avec vos impôts

Assaut sur la côte italienne 4000 "immigrants"* débarquent aujourd’hui, 1000 attendus demain

https://civilwarineurope.com/2016/10/24/assaut-sur-la-cote-italienne-4000-immigrants-debarquent-aujourdhui-1000-attendus-demain/

Alarme immigration. Plus de 6.500 immigrés ont été récupérés au cours des sept derniers jours. Et en 2016 les débarquements ont augmenté de 9,83%

Et "l’union" "européenne" se penche sur l’invasion sans lever le petit doigt (…) l’immigration incontrôlée ces derniers jours a versé 6.500 autres immigrants sur nos côtes. Après les plans de sauvetage entre les côtes d’Afrique du Nord et de l’île, 4.300 ont été débarqués aujourd’hui dans les ports de la Sicile et 1.100 autres seront déversés demain.

« Nous suivons de très près la situation en Libye » . L’alarme ne vient pas du ministre de l’ Intérieur Angelino Alfano, mais du ministre des Affaires étrangères sortant, Jose Manuel Garcia-Margallo, qui , au cours d’une visite de deux jours au Caire a tenu à souligner les risques d’invasion des immigrants.  » (…) avec la perte de terrain en Libye, la menace djihadiste se rapproche de nos côtes et des rivages de l’ Europe  » . D’autre part, les chiffres du ministère de l’ Intérieur sont alarmant. Les immigrants débarqués sur la côte italienne de Janvier à ce jour sont 153.450, une augmentation de 9,83% par rapport à la même période de 2015 (…)

Le navire marchand Okyroe déposera à Augusta 758 personnes ; le navire norvégien Siem Pilot avec à bord 1.117 migrants et 17 cadavres est arrivé à Palerme ; le navire Dignity I avec 552 personnes et un cadavre arrivera à Trapani ; le navire Werra arrivera avec 857 migrants à Messine ; le navire Beckett con arrivera à Pozzallo avec 650 migrants, et le navire Corsi avec 358 migrants se dirige vers Crotone. A Tarante on attend le navire Aquarius avec 520 personnes à bord. Le Navire Gregoretti des Gardes Côtes est arrivé hier à Naples avec 463 personnes.

Encore au large, le Dattilo avec 434 migrants à bord et le Iuventa avec 278 personnes, tandis que le Rio Segura ne transporte « que » 117 hommes.

Le trafic maritime ne connaît aucune pause.

Source : http://www.ilgiornale.it/news/cronache/lassalto-coste-italiane-4mila-immigrati-sbarcati-sicilia-1322724.html

*Envahisseurs

Terrorisme islamique - Pendant ce temps a Rome

Des milliers de musulmans organisent une prière en pleine rue et crie allah akbar (le "sig heil" de l'islamiste) devant le Collosseum de Rome pour exiger plus de mosquées (sic).

http://www.thegatewaypundit.com/2016/10/thousands-muslims-pray-chant-allahu-akbar-outside-romes-colosseum-demand-mosques-video/

Rappelons des faits notoires : combien d’églises en Arabie saoudite ? Zéro.

Et pourtant, des millions de chrétiens (venant d’Asie du Sud est) y vivent persécutés, oppressés à cause de leur religion. 

Voila comment les islamistes islamisent : en utilisant la tolérance des société occidentales, qu’ils voient comme de la faiblesse, pour essayer d’imposer leur idéologie rétrograde et barbare.

Si les autorités ne se soumettent pas, ce seront bientôt les terroristes qui prendront le relais, comme en France, pour exiger de faire construire les symboles de leur colonisation, les mosquées.  

Les occidentaux sont tellement naifs que la plupart ne se rendent même pas compte qu’ils sont les cibles d’une idéologie totalitaire pire que le nazisme et que les musulmans ne s’arrêteront que quand ils auront transformés nos pays à l’image des poubelles à ciel ouvert qui vivent sous domination islamique.

Des solutions pour les fascistes islamistes et leurs "demandes":

Des gaz lacrymogènes, des pompes à incendie et un billet aller sans retour.

Ou bien, A rome faisons comme les romains: Qu’on les mette dans l’arène et qu’on lâche les lions !

Europe expel the muslims

Pendant ce temps en Grèce

Des refugiés ou une armée d’occupation ?

Un article qui témoigne de la réalité de la situation en Grèce, loin des mensonges des médias, des associations financées par Soros et des politiciens.

Les soit-disant « refugiés » en Grèce, se comportent comme une armée d’occupation, pillant, agressant, attaquant, brulant et allant même jusqu'à mettre en place des contrôles routiers et examiner les papiers des Grecs avec la complicité des pouvoirs publics, la police, l’église et bien sur « l’homme de paille » de l’UE,  Alexis Tsipras et son gouvernement fantoche.

La bonne nouvelle c’est que certains grecs ne se laissent plus faire et organisent des milices pour lutter contre la destruction de leur pays.

Attention, article révoltant qui parle du quotidien et de la réalité grecque. 

En anglais.

by Maria Polizoidou
October 11, 2016 at 5:00 am

https://www.gatestoneinstitute.org/9071/greece-refugees-migrants

 

 

Trojan horse

Pendant ce temps en Islande

L’Islande emprisonne ses banquiers pour 45 ans.

L’UE « outragée » (LOL)

L’Islande differe du reste de l’Europe (de l’UE en fait) et des USA en autorisant ses banquiers (pourris) à être poursuivis en tant que criminels, plutôt que de les traiter comme une espèce préservée.

VIVE L’ISLANDE !

http://yournewswire.com/iceland-jail-bankers-46-years/

Islande

Pendant ce temps en UERSS

La commission Orwellienne s’associe avec facebook, Twitter, YouTube  et Microsoft pour promouvoir sa propagande ? Des « reporters de « confiance » censureront les discours contenant des « propos haineux »

http://www.againstcronycapitalism.org/2016/05/orwellian-european-commission-partnering-with-facebook-twitter-to-promote-propaganda-trusted-reporters-to-flag-content-for-hate-speech/

Extrait (traduction):

Certains propos se doivent d’être célébrés, d’autres d’être détruis. La contradiction/dissidence doit être anéantie. L’état est au contrôle.   

Vous pensez que les medias sociaux vous sauveront ? Vous pensez que vous vous pourrez  exprimer vos idées surannées de Liberté, comme un être libre ? Vous ne savez même pas que vous êtes sous nos talons.

Rentrez dans le rang et faites ce que vos maitres commandent.

Nous contrôlons le gouvernement. Nous contrôlons les universités. Nous contrôlons les medias  Allez-y postez vos commentaires anti UE et voyez comment vous serez éliminés. Nous sommes en charge, pas le peuple.

Pas vous. Ne l’oubliez surtout pas, serfs !

La commission «européenne» a annoncé aujourd‘ hui un partenariat avec Facebook, Twitter, YouTube et Microsoft afin de sévir contre ce qu’elle désigne arbitrairement comme « discours haineux » tout en favorisant les contre-discours que l’UE favorise.

Minsitry of truth

Pendant ce temps Im Stasiland

Der Untergang*

*La chute : en référence au film sur les derniers jours de Adolphe Hitler dans son bunker de Berlin en 1945.

Le parti de Merkel prend une gifle à Berlin

Spuntnik news

Ou comment ruiner un parti respectable  en à peine deux ans

Décidément, la chancelière « à vie » Merkel est la meilleure alliée du SPD, de « Linke »  et des verts …

Le plus étonnant est qu’il y ait encore des allemands pour voter pour elle...

L'avenir est jeune, jolie et souriante, on respire..

Le futur

***

Elections à Berlin : 5ème défaite du parti d’Angela Merkel depuis le début de l’année !

Ca sent le sapin pour la marionnette d’Obama…

Un avant goût de ce qui attend sa copie carbone outre-Atlantique ?

Adolf merkel8 years of failureSicklinton

***Allemagne : Ere Merkel, le Début de la Fin ? Gatestone Institut

Le parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD) a réalisé un meilleur score que l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de Merkel, aux élections de Mecklembourg- Poméranie occidentale, le fief électoral de la chancelière.

Tous les commentateurs ont considéré cette élection comme un référendum contre la politique migratoire de Merkel et contre sa décision de 2015, d'ouvrir les frontières de l'Allemagne à plus d'un million de migrants en provenance d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient.

Merkel a rejeté toute inflexion du cours de sa politique migratoire : « ... Je suis très mécontente du résultat de l'élection. Évidemment, cela a à voir avec la question des réfugiés. Je pense que les décisions prises ont été les bonnes. » Elle a continué de blâmer les électeurs allemands qui n'ont pas su apprécier à leur juste valeur « les capacités (de son gouvernement) à résoudre les problèmes ».

Nombre de positions de l'AfD étaient autrefois celles de la CDU de Merkel, avant que la chancelière les abandonne.

Un sondage rendu public le 1er septembre situe la cote de popularité de Merkel à 45%, le score le plus faible depuis cinq ans. Plus de la moitié (51%) des personnes interrogées affirme qu'il ne serait « pas bon » que Merkel postule à un nouveau mandat en 2017.

Avec 20,8% des voix, l'AfD est arrivé en seconde position derrière les Sociaux -Démocrates (centre-gauche ; SPD) (30,6%), mais devant la CDU de Merkel (19% des voix), un score historique, le plus mauvais jamais réalisé en Meck-Pomm, comme on appelle ce Land pour faire court.

L'élection en Meck-Pomm a été considérée par tous les commentateurs, comme un référendum sur la politique migratoire de Merkel qui, en 2015, a autorisé plus d'un million de migrants en provenance d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient à s'installer en Allemagne. Cet afflux de migrants a accru considérablement la criminalité et généré un profond sentiment d'insécurité, lequel a été exacerbée par une série d'attentats islamistes commis au cours de l'été. Ces attentats ont tué dix personnes et blessé des dizaines d'autres.

***

Les jeux sont faits, rien ne va plus en Stasiland !

La Deustche Bank dans la tourmente

https://actudirect.com/economie/la-deustche-bank-dans-la-tourmente/

***

Dresde: Angela Merkel huée par des manifestants

https://www.youtube.com/watch?v=7tWC2v5OLQ8

***

Angela Merkel accusée de trahison lors d'un déplacement à Dresde

Lors de la journée de l’Unité allemande à Dresde, des manifestants ont accusé de trahison la chancelière allemande Angela Merkel, de plus en plus impopulaire dans le pays à cause de sa politique d’accueil des migrants (bel euphémisme ).

https://actudirect.com/politique/angela-merkel-accusee-de-trahison-lors-dun-deplacement-a-dresde/

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×