LES MEDIAS

20 janvier 2017:

Donald Trump est président des Etats-Unis

Maga

Excellent discours inaugural du nouveau président des Etats-Unis qui confirme son programme, ses promesses et s’engage a rendre le pouvoir au peuple après des décennies de confiscation par les élites de Washington.

 

Son discours integral (en anglais):

 

Chief Justice Roberts, President Carter, President Clinton, President Bush, President Obama, fellow Americans, and people of the world: thank you.

We, the citizens of America, are now joined in a great national effort to rebuild our country and to restore its promise for all of our people.

Together, we will determine the course of America and the world for years to come.

We will face challenges. We will confront hardships. But we will get the job done.

Every four years, we gather on these steps to carry out the orderly and peaceful transfer of power, and we are grateful to President Obama and First Lady Michelle Obama for their gracious aid throughout this transition. They have been magnificent.

Today’s ceremony, however, has very special meaning. Because today we are not merely transferring power from one Administration to another, or from one party to another – but we are transferring power from Washington, D.C. and giving it back to you, the American People.

For too long, a small group in our nation’s Capital has reaped the rewards of government while the people have borne the cost.

Washington flourished – but the people did not share in its wealth.

Politicians prospered – but the jobs left, and the factories closed.

The establishment protected itself, but not the citizens of our country.

Their victories have not been your victories; their triumphs have not been your triumphs; and while they celebrated in our nation’s Capital, there was little to celebrate for struggling families all across our land.

That all changes – starting right here, and right now, because this moment is your moment: it belongs to you.

It belongs to everyone gathered here today and everyone watching all across America.

This is your day. This is your celebration.

And this, the United States of America, is your country.

What truly matters is not which party controls our government, but whether our government is controlled by the people.

January 20th 2017, will be remembered as the day the people became the rulers of this nation again.

The forgotten men and women of our country will be forgotten no longer.

Everyone is listening to you now.

You came by the tens of millions to become part of a historic movement the likes of which the world has never seen before.

At the center of this movement is a crucial conviction: that a nation exists to serve its citizens.

Americans want great schools for their children, safe neighborhoods for their families, and good jobs for themselves.

These are the just and reasonable demands of a righteous public.

But for too many of our citizens, a different reality exists: Mothers and children trapped in poverty in our inner cities; rusted-out factories scattered like tombstones across the landscape of our nation; an education system, flush with cash, but which leaves our young and beautiful students deprived of knowledge; and the crime and gangs and drugs that have stolen too many lives and robbed our country of so much unrealized potential.

This American carnage stops right here and stops right now.

We are one nation – and their pain is our pain.  Their dreams are our dreams; and their success will be our success.  We share one heart, one home, and one glorious destiny.

The oath of office I take today is an oath of allegiance to all Americans.

For many decades, we’ve enriched foreign industry at the expense of American industry;

Subsidized the armies of other countries while allowing for the very sad depletion of our military;

 

We've defended other nation’s borders while refusing to defend our own;

And spent trillions of dollars overseas while America's infrastructure has fallen into disrepair and decay.

We’ve made other countries rich while the wealth, strength, and confidence of our country has disappeared over the horizon.

One by one, the factories shuttered and left our shores, with not even a thought about the millions upon millions of American workers left behind.

The wealth of our middle class has been ripped from their homes and then redistributed across the entire world.

But that is the past. And now we are looking only to the future.

We assembled here today are issuing a new decree to be heard in every city, in every foreign capital, and in every hall of power.

From this day forward, a new vision will govern our land.

From this moment on, it’s going to be America First.

Every decision on trade, on taxes, on immigration, on foreign affairs, will be made to benefit American workers and American families.

We must protect our borders from the ravages of other countries making our products, stealing our companies, and destroying our jobs.  Protection will lead to great prosperity and strength.

I will fight for you with every breath in my body – and I will never, ever let you down.

America will start winning again, winning like never before.

We will bring back our jobs. We will bring back our borders.  We will bring back our wealth.  And we will bring back our dreams.

We will build new roads, and highways, and bridges, and airports, and tunnels, and railways all across our wonderful nation.

We will get our people off of welfare and back to work – rebuilding our country with American hands and American labor.

We will follow two simple rules: Buy American and Hire American.

We will seek friendship and goodwill with the nations of the world – but we do so with the understanding that it is the right of all nations to put their own interests first.

We do not seek to impose our way of life on anyone, but rather to let it shine as an example for everyone to follow.

We will reinforce old alliances and form new ones – and unite the civilized world against Radical Islamic Terrorism, which we will eradicate completely from the face of the Earth.

At the bedrock of our politics will be a total allegiance to the United States of America, and through our loyalty to our country, we will rediscover our loyalty to each other.

When you open your heart to patriotism, there is no room for prejudice.

The Bible tells us, “how good and pleasant it is when God’s people live together in unity.”

We must speak our minds openly, debate our disagreements honestly, but always pursue solidarity.

When America is united, America is totally unstoppable.

There should be no fear – we are protected, and we will always be protected.

We will be protected by the great men and women of our military and law enforcement and, most importantly, we are protected by God.

Finally, we must think big and dream even bigger.

In America, we understand that a nation is only living as long as it is striving.

We will no longer accept politicians who are all talk and no action – constantly complaining but never doing anything about it.

The time for empty talk is over.

Now arrives the hour of action.

Do not let anyone tell you it cannot be done.  No challenge can match the heart and fight and spirit of America.

We will not fail. Our country will thrive and prosper again.

We stand at the birth of a new millennium, ready to unlock the mysteries of space, to free the Earth from the miseries of disease, and to harness the energies, industries and technologies of tomorrow.

A new national pride will stir our souls, lift our sights, and heal our divisions.

It is time to remember that old wisdom our soldiers will never forget: that whether we are black or brown or white, we all bleed the same red blood of patriots, we all enjoy the same glorious freedoms, and we all salute the same great American Flag.

And whether a child is born in the urban sprawl of Detroit or the windswept plains of Nebraska, they look up at the same night sky, they fill their heart with the same dreams, and they are infused with the breath of life by the same almighty Creator.

So to all Americans, in every city near and far, small and large, from mountain to mountain, and from ocean to ocean, hear these words:

You will never be ignored again.

Your voice, your hopes, and your dreams, will define our American destiny. And your courage and goodness and love will forever guide us along the way.

Together, We Will Make America Strong Again.

We Will Make America Wealthy Again.

We Will Make America Proud Again.

We Will Make America Safe Again.

And, Yes, Together, We Will Make America Great Again. Thank you, God Bless You, And God Bless America.

Reseaux de surveillance globale

Et vous, quel est votre prix aux yeux de Facebook ?

https://fr.sputniknews.com/societe/201611031028516543-rapport-financier-facebook-prix-reactions/

Facebook vient de publier son rapport financier trimestriel. Désormais, on connaît le «prix» de chaque utilisateur du réseau social.

Le 2 novembre, Facebook a publié sur Internet son rapport financier trimestriel. Hormis les données concernant le taux d'activité et de fréquentation des internautes, le rapport contient des informations importantes sur les revenus de la compagnie. Ces dernières révèlent notamment que chaque utilisateur rapporte à Facebook vingt dollars par an en moyenne.

D'ailleurs, ce chiffre varie considérablement en fonction du lieu de résidence d'un utilisateur, à savoir les États-Unis, le Canada, l'Europe, la région Asie-Pacifique et les « autres ».

    How much are you worth to Facebook? It's made $4.01 per user globally last quarter, $15.65 in the US. Facebook has 1.79 billion users. pic.twitter.com/xYuDPQ53wE

    — Alex Kantrowitz (@Kantrowitz) 2 ноября 2016 г.

Ainsi, chaque utilisateur canadien et américain rapporte à la compagnie environ 62 dollars par an, soit 15,65 dollars par trimestre, tandis que chaque utilisateur européen ne rapporte qu'environ 18,88 dollars. Concernant la région Asie-Pacifique et les « autres », ce chiffre est estimé à 7,56 et 4,84 dollars par an respectivement.

Le rapport n'a pas tardé à faire un carton sur les réseaux sociaux. Certains utilisateurs se sont dits indignés :

    I'd like to think I'm worth at least $10 https://t.co/JT9Hu9jkMP

    — ☃ (@phwd) 2 ноября 2016 г.

« Je voudrais coûter au moins dix dollars… » ; « les utilisateurs donnent accès, sans s'en rendre compte, à une grande partie de leur historique de navigation moyennant le prix d'une tasse de café au lait. »

    exactly. consumers are unknowingly giving them access to much of their browsing history and app usage for the price of a chai latte. https://t.co/X791Eh1FGa

    — Jason Kint (@jason_kint) 2 ноября 2016 г.

 

Voir aussi ces articles:

https://techcrunch.com/2014/12/05/facebook-202x-how-it-becomes-the-multitool-for-the-modern-totalitarian-part-1/

http://www.therightperspective.org/2012/12/12/social-media-creates-turnkey-totalitarian-state-assange/

 

Une pour tous, tous pourris

Le projet de campagne présidentielle d’Hillary Clinton a été élaboré par Eric Schmidt, président du Conseil d'administration de Google, lit-on dans une nouvelle publication de WikiLeaks

Selon la correspondance publiée, Google a analysé en détail l’utilisation du comportement des électeurs pour obtenir de meilleurs résultats.

https://fr.sputniknews.com/international/201611011028478928-manipulation-moteur-recherche/

Après quatre ans d'expériences et de recherches avec la participation de 10 000 personnes dans 39 pays, Robert Epstein, un chercheur en psychologie de l'Institut américain pour la recherche sur le comportement et la technologie à Vista, en Californie, est parvenu à une conclusion décevante.

Il a découvert que Google était capable de favoriser tel ou tel candidat aux élections présidentielles et les aider à obtenir environ 12 % des votes du nombre total des électeurs indécis et dans certains groupes démographiques, jusqu'à 80 % des votes! Les personnes font en général confiance aux résultats de leurs recherches, ce qui veut dire qu'un moteur de recherche est capable d'influencer le destin d'un pays sur quatre sur notre planète.

Alors, comment ce mécanisme fonctionne-t-il? D'après les données officielles, Facebook peut influencer environ 600 000 personnes le jour de vote, affirme M. Epstein dans une interview accordée à RT. Il suffit alors d'envoyer des notifications « Allez voter! » à ceux qui soutiennent Hillary Clinton et de ne pas envoyer les notifications aux supporters de Donald Trump. De nombreuses personnes se rendront aux élections suite à ces notifications au lieu de rester chez eux.

Alors que Facebook est capable d'influencer 600 000 d'électeurs, Google peut avoir un impact encore plus fort, touchant entre 2,6 et et 10,4 millions de personnes. Pourtant, selon M. Epstein, Google est le leader de son marché dans la plupart des pays, sauf la Russie et la Chine, ce qui rend sa capacité d'influencer l'opinion publique dans ces deux derniers pays difficile.

« La compagnie privée peut ressembler à un système monarchique où le leader possède un immense pouvoir (…). Une telle compagnie ne croit pas qu'elle doit présenter le bilan de son activité au grand public. Personne n'a accès à leurs notes complètes (…). Potentiellement, cela peut être dangereux », estime M. Epstein.

Selon les recherches de M. Epstein sur les élections présidentielles aux États-Unis, la situation actuelle est sans précédent: pour la première fois dans l'histoire, un immense pouvoir est concentré dans les mains de quelques personnes qui échappent à toute loi, estime le chercheur. Et ces gens ne sont pas obligés d'agir pour le bien de la société.

« J'ai déclaré plusieurs fois que je suis un fervent irréductible d'Hillary Clinton », remarque le chercheur. « Sans aucun doute, elle est mieux que Trump. Je ne pense pas qu'il veut vraiment devenir président — ce qui est plus probable, c'est qu'il essaye d'augmenter sa popularité (…). Je pense qu'il créera sa propre chaîne de télévision où il lancera sa propre télé-réalité populaire sur sa campagne présidentielle », assure M. Epstein.

Les résultats des derniers sondages ne prennent pas en compte le fait que Google et d'autres compagnies ont le pouvoir d'influencer les votes des élections et c'est une grande lacune. Pourtant, selon Robert Epstein, il est évident que M. Clinton occupera le poste présidentiel:

« Si l'on imagine le pouvoir que ces compagnies possèdent, cela devient clair que Clinton remportera la victoire. Et c'est sûr qu'elle gagnera entre 2,6 et 10,4 millions de votes. Si l'on prend en compte la moyenne, il est clair qu'elle gagnera 6,5 millions de votes supplémentaires », conclut-il.

***

Selon Donald Trump, le moteur de recherche Google n’est pas impartial à l’égard d’Hillary Clinton et affiche en premier lieux des nouvelles positives sur la candidate démocrate

Le candidat républicain à la présidentielle américaine est persuadé que Google truque les résultats des recherches sur son adversaire démocrate.

https://fr.sputniknews.com/international/201609291027973193-trump-clinton-google/

« Selon l'enquête de Google, nous menons par deux points au niveau national. Et cela malgré le fait que le moteur de recherche Google a supprimé des mauvaises nouvelles sur Hillary Clinton. Qu'en pensez-vous ? », a déclaré le milliardaire américain lors de son allocution à Wisconsin, État du Midwest des États-Unis.

 

 

Fuckle clinton

 

 

 

 

 

 

Reseaux "sociaux" (sic): Une pour tous, tous pourris

Censure des “medias sociaux de masse”? Les emails du FBI ne font pas la une sur facebook, snapchat, twitter et autres réseaux dits « sociaux »

Le sage montre la lune, l’idiot regarde son doigt

***

Exemple concret de collusion entre les réseaux soi disant « sociaux » (réseaux de surveillance, de manipulation,  de voyeurisme, de désinformation, de délation et d’abêtissement globaux seraient les termes exacts):

l’ex PDG de Google et actuel président de « Alphabet » (sic) la maison mère de la firme monopolistique géante de l’internet , Eric Schmidt s’entretient dans un email avec les collaborateurs de la campagne Clinton (Cherryl Mills) sur la façon dont sa firme va aider leur campagne.

Eric schmidt  involved in clinton campaign

Source WikilLeaks et Zero Hedge

Silence de de mort chez les medias de masse (CNN, etc..) alors que Trump grimpe de 4 points dans le dernier sondage électoral

http://alexanderhiggins.com/msm-dead-silent-trump-goes-4-points-latest-nationwide-general-election-poll/

***

Pence souligne que la couverture médiatique de Donald Trump est à 91% hostile  

Le gouverneur Mike Pence a dénoncé le parti pris des médias contre son colistier républicain  Donald Trump et Mardi il à donné des preuves lors d’un discours à l’université  d’Ashland dans l’Ohio.

Nous avons les mêmes en Europe et en France, le mieux est de les ignorer tout en continuant son chemin vers la victoire.

Tromperie de masse

Les outils de Surveillance de Facebook, Twitter et Instagram ont été utilisé pour l’arrestation des manifestants de Baltimore

Pendant des années, Instagram, le Twitter  et Facebook ont fourni des données à une compagnie commercialisant des instruments de surveillance de mass-média sociaux à la police, selon une enquête nouvellement publiée par l'ACLU de Californie du Nord.

Geofeedia a utilisé l'APIs de la compagnie pour créer des cartes en temps réel d'activité de mass-média sociaux dans les régions de manifestations, des cartes qui ont été par la suite utilisées pour identifier et dans certains cas arrêter, les manifestants après que leurs commentaires en ligne soient devenus publics.

Social surveillance

Qui contrôle les médias aux Etats-Unis ?

20.10.2016

La une des journaux américains ce matin est la même pour quasiment tous les groupes de medias de masse.

Quelle originalité !

Pas étonnant que plus de 60% des américains déclarent ne plus faire confiance aux mass medias « traditionnels» (mainstream) quand on sait que 6 corporations géantes contrôlent  tous les medias TV, presse et radio des Etats-Unis, soit 90% de ce que les américains lisent, regardent et écoutent !

http://www.rasmussenreports.com/public_content/politics/general_politics/february_2013/only_6_rate_news_media_as_very_trustworthy

Evolution du contrôle des medias aux USA

En 1983: il y avait 50 compagnies de medias (presse, radio, TV, édition)

En 1992: il n’y en avait plus que 14

En 2004: il en restait 6

En 2016: 90% des informations, des chaines de TV, de la presse, des journaux, des maisons d’édition, et radios sont contrôlées par 6 corporations géantes.

Et la plupart soutiennent Clinton.

Donc quand du NYT au NYP en passant par CNN et ABC ont exactement la même ligne éditoriale, ne vous étonnez pas. Ce n’est pas de l’info, c’est de la propagande.

Selon un rapport Rassmussen, seulement 6 % des américains  font confiance aux informations des médias

http://www.rasmussenreports.com/public_content/politics/general_politics/february_2013/only_6_rate_news_media_as_very_trustworthy

Plus de 60% des américains déclarent ne plus faire confiance aux  medias "mainstream"

Lies

Articles

Qui contrôle les médias aux Etats-Unis ?

http://www.theglobalmovement.info/wp/areas-of-focus/global-financial-war/who-controls-the-media

Les 6 corporations monolithiques qui contrôlent Presque tout ce que vous recardez, écoutez et lisez

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/who-owns-the-media-the-6-monolithic-corporations-that-control-almost-everything-we-watch-hear-and-read

Comment 5 (maintenant 6 après le split Viacom/CBS) compagnies contrôlent ce que vous pensez

https://www.rt.com/op-edge/158920-us-ukraine-media-control/

Media Control You Are Not Getting The Truth

http://www.newsfocus.org/media_control.htm

7 Things About The Mainstream Media That They Do Not Want You To Know

http://www.infowars.com/7-things-about-the-mainstream-media-that-they-do-not-want-you-to-know/

 

 

Media onwersship

WikiLeaks:  Eric Schmidt ancien CEO de Google travaille avec la campagne Clinton

Quelle surprise…

Un document attaché à un email du manager de la campagne Clinton, Robby Mook, rendu public par  WikiLeaks, semble montrer que Eric Schmidt, CEO de Alphabet, la maison mère de google travaille directement pour la campagne de Clinton.

Des conversations « discrètes » avaient aussi commencées avec facebook et apple en 2014.

« Bien que la groupe supporté par Schmidt ne soit pas nommé dans le memo, Schmidt a fourni des fonds pour une start-up appelé The Groundwork, qui est payée par la campagne de Clinton. »

Google a été aussi accusé de manipulation de résultats de recherche en faveur d’ Hillary Clinton au début de cette année.

Googolopoly

MEDIAS FRANCAIS: LES MEMES EN TRICOLORE

 La “presse” française, Aussi "impartiale" que celle de la Corée du Nord ?

C’est la panique dans les médias sous contrôle et dans les rangs de la caste des globalistes qui essaient de faire élire leur nouvelle marionnette, Hillary Clinton.

Malgré les « révélations » de dernière minute sur la vidéo « lubrique » qui devait faire taire Donald Trump (pas aussi lubrique que les attaques sexuelles du prédateur Bill Clinton  et de sa femme hystérique), malgré l’ajout d’un troisième opposant dans le débat ( deux contre un lors du premier débat, 3 contre 1 dans le second, 4 contre 1 dans le dernier ?) et malgré les moyens financiers colossaux et la plus grande campagne de calomnie de l’histoire des élections  présidentielles américaines, Donald Trump a remporté le débat de dimanche soir haut la main et a laissé loin derrière sa rivale fantoche, qui décidément, n’a rien à proposer au peuple américain.

Les médias aux ordres tel CNN (Clinton news network), ABC et autres osent même parler de victoire de leur candidate, mais ne peuvent cacher l’immense claque infligée à l’establishment par un seul homme.

Le géant a encore une fois, triomphé des nains serviles. Un immense David, seul contre les Goliath de la finance, de la politique et des medias

Les medias français, ou ce qu’il en reste, du Monde au Figaro en passant par bfmtv et  tous les torche-culs gauchistes ignorent totalement le sujet ou comme de bons serviteurs sans conscience reproduisant les inepties de leurs maitres à penser des medias  sous contrôle américains. 

Il est vrai que la guerre civile qui se déroule actuellement en France tous les jours grâce aux décennies de  trahison  d’une des classes politiques les plus corrompues de la planète ne laisse guère de place à l’actualité outre atlantique.

Ils verront ce que leurs maitres américains leur diront de publier quand Trump deviendra président. J’en vois déjà qui grincent des dents mais qui s'exécuteront.

Ci-joint un article qui explique pourquoi 95% des medias en France disent exactement la même chose que leurs soi disant concurrents.

Ces medias sont contrôlés par des groupes financiers et politiques , ont un agenda précis et soutiennent à 100% la candidature de Clinton.

Le pouvoir socialiste utilise les chaines publiques et les subventions pour diffuser sa propagande qui ne convainc qu’une infime minorité de privilégiés et de gauchistes-bobos-idiots.

Quant à la presse sous contrôle des multinationales, elle soutient le projet des globalistes : démantèlement des frontières, des nations  et des démocraties, de la liberté d’expression, invasion migratoire pour submerger les populations indigènes et détruire la fabrique sociale , mise en place d’une  « gouvernance »mondiale gérée par des « élites » ultra minoritaires sans visages, non élues et qui ne rendent compte à personne.

Le TTIP est leur prochaine étape. Leur exécutante s’appelle Hillary.

Le TTIP est un bon exemple de la mystification actuelle.

Nous n’avons vu aucun media en France dire la vérité au sujet des programmes réels des deux candidats.

Pourtant, les libéraux (gauchistes) européens prétendent être contre le TTIP  tout en soutenant celle qui veut le forcer sur les peuples et en calomniant celui qui s’y oppose, Donald Trump.

Suite au débat d’hier soir, la majorité des « journalistes français se couche comme d’habitude pour nous servir la soupe insipide et artificielle de leurs patrons.

Romain le 10.10.2016

Medias français: qui possède quoi ? (Acrimed) http://www.acrimed.org/Medias-francais-qui-possede-quoi

Commentaires (1)

Jill
  • 1. Jill | 22/10/2016
Great site. thank you

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.